Malware et UAC

Magazine
Marque
MISC
Numéro
78
|
Mois de parution
mars 2015
|
Domaines


Résumé
Lors de l'exécution d'un malware sur une machine cible, il est généralement intéressant d'obtenir les droits administrateur. Dans le cas de machines utilisées par des particuliers, l'utilisateur est très fréquemment déjà administrateur, mais ses processus sont exécutés avec des droits limités. C'est à ce moment que l'UAC (User Account Control) entre en jeu. Nous allons voir comment les malwares manipulent l'UAC afin de s'exécuter avec les droits administrateur.Nous ne parlerons (presque) pas d'élévation de privilèges, cet article étant basé sur le fait que l'utilisateur ciblé est dans le groupe administrateur de son poste de travail !

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Découverte et scan de réseaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Ce réseau est trop vaste à surveiller, l’administrateur ne s’y retrouvait plus entre toutes ces plages d’adresses, ces serveurs, imprimantes et autres webcams éparpillés dans tous les coins des locaux ; sans parler du Cloud situé on ne sait où. Et s’il avait quelques outils et méthodes sous la main pour avoir une cartographie à peu près complète de son réseau et des différents services disponibles ? Essayons de l’aider dans sa tâche en complétant sa panoplie.

Exploitations de collisions MD5

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Vous trouvez un système indexant des fichiers via MD5. À quel point est-il vulnérable ? Depuis l'attaque [1] en 2008 qui a généré un faux certificat SSL, la fonction d'empreinte MD5 est considérée comme inutilisable par les experts, car vulnérable en pratique. Cela dit, elle est encore souvent utilisée, et parfois à bon escient. Par exemple en juillet 2019, on apprenait que le système de censure de WeChat [2] était basé sur une liste noire indexée avec MD5. Cet article a pour but de clarifier les attaques par collisions contre MD5.

Mettez en place une gestion efficace de vos journaux système avec Loki

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
47
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Bien avant les métriques et les graphiques de performances, les journaux système étaient la première source pour dépanner un système ou un service qui posait problème. Et ils le sont toujours : par défaut, sans aucune configuration, n’importe quel système Linux ou service journalise son activité et ses erreurs. Mais tout comme les métriques, si vous commencez à avoir à administrer plusieurs systèmes, la question se pose de centraliser ces journaux pour pouvoir les consulter simplement. Et quel stockage utiliser ? Des solutions, privées comme Splunk, ou libres comme Kibana sont déjà très populaires. Mais leur type de stockage (ElasticSearch pour Kibana), avec un indexage pour la recherche plein texte, prend beaucoup de place à l’utilisation et en sauvegarde, pour un intérêt limité dans la majorité des cas d’utilisation. Dans cet article, nous allons découvrir Loki, une solution toute récente, plus légère, pour gérer vos journaux.

Basez votre supervision sur des logs de qualité avec Rsyslog

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
47
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Les événements systèmes (aussi nommés logs dans la suite de l’article) sont des éléments déterminants pour la supervision du bon fonctionnement du système d’exploitation. Leur intérêt est souvent sous-coté aussi bien du point de vue maintenance du système que de sa sécurité. Cet article a pour ambition de poser les bases d’une bonne gestion des logs.

Zero Trust : anti-SOC, tu perds ton sang froid ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Les security operation centers, au sens large, sont aujourd’hui au cœur des systèmes d’information des entreprises. En revanche, beaucoup adoptent encore et toujours une approche traditionnelle de la sécurité du SI. Comment le paradigme Zero Trust va-t-il impacter nos supervisions ? Repensons un peu à toutes ces années de service pour voir ce que Zero Trust peut apporter au SOC, et réciproquement comment ces derniers peuvent accompagner la transition.

Anti-leurrage et anti-brouillage de GPS par réseau d’antennes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

La localisation, la navigation et le transfert de temps (PNT) par constellation de satellites, et notamment le Système de Positionnement Global (GPS), sont devenus omniprésents dans notre quotidien. Le brouillage – volontaire ou non – et le leurrage de ces signaux très faibles sont désormais accessibles à tout le monde, mais les subir n’est pas une fatalité : nous allons aborder les méthodes pour se protéger de tels désagréments afin de retrouver les services d’origine en annulant ces interférants par une approche multi-antennes.

Par le même auteur

Cadeaux de Noël aux reversers

Magazine
Marque
MISC
Numéro
96
|
Mois de parution
mars 2018
|
Domaines
Résumé
La fin d’année 2017 a été riche en mise à disposition de logiciels libres pour les fans de rétroconception. Dans cet article, nous allons voir deux de ces outils : cutter, une interface graphique au programme radare2 et RetDec, un décompilateur basé sur LLVM. Cet article présentera ces deux outils et leur utilisation avec un exemple dont nous possèderons le code source afin de plus facilement visualiser leur fonctionnement.

Instrumentation de machines virtuelles avec PyREBox

Magazine
Marque
MISC
Numéro
94
|
Mois de parution
novembre 2017
|
Domaines
Résumé
Qui n’a jamais rêvé de réaliser une analyse dynamique ou une session de debugging depuis l’extérieur du système cible (via l’hyperviseur ou l’émulateur) ? Qui n’a jamais rêvé de le faire en python ? Si vous vous reconnaissez dans ces deux phrases, PyREBox est fait pour vous. Cet article présente cet outil open source ainsi que son API python et comment il est possible de créer des extensions python afin d’automatiser des tâches.

Analyse du rançongiciel TeslaCrypt

Magazine
Marque
MISC
Numéro
85
|
Mois de parution
mai 2016
|
Domaines
Résumé
Début 2015, un nouveau rançongiciel a vu le jour : TeslaCrypt. Ce malware a tout d'abord ciblé des machines avec certains jeux vidéo spécifiques installés pour aujourd'hui cibler tout type de machine sous Windows. En mai 2015, des chercheurs (http://blogs.cisco.com/security/talos/teslacrypt) ont trouvé une faiblesse dans l'implémentation du déchiffrement des fichiers. Peu après cette découverte, les développeurs du malware ont implémenté une version 2.0 du rançongiciel corrigeant leur erreur. Aujourd'hui, nous sommes à la version 3.0 de ce code.

Introduction à Immunity Debugger et IDA Pro.

Magazine
Marque
MISC
Numéro
80
|
Mois de parution
juillet 2015
|
Domaines
Résumé
Que ce soit lors de recherche de vulnérabilités ou lors d'analyse de malwares, il est fréquent d'avoir recours à la rétro-ingénierie. C'est-à-dire l'analyse du code assembleur de l'objet à étudier. Cet article présente deux outils : Immunity Debugger et IDA Pro permettant respectivement de faire des analyses dynamiques et statiques. Afin de faciliter la compréhension, le malware Babar va être utilisé pour illustrer les explications.

Quand les dessins animés se « Rebelle »... Éléments de « Raiponce »...

Magazine
Marque
MISC
Numéro
79
|
Mois de parution
mai 2015
|
Domaines
Résumé
Ces mois de février et mars ont vu la médiatisation de trois malwares vraisemblablement développés par la même équipe. Un des éléments qui a fait beaucoup couler beaucoup d'encre est leurs noms : Bunny, Babar et Casper. Ces noms ont été choisis par les développeurs eux-mêmes. Je présume qu'ils doivent être fans de dessins animés ;). Cet article a pour but de décrire quelques fonctionnalités présentes dans chacun de ces trois malwares. 
Note : aucune attribution n’est évoquée dans l’article. Ce n'est pas le but de l’analyse. Cet article reste strictement dans le domaine technique.

Malware et UAC

Magazine
Marque
MISC
Numéro
78
|
Mois de parution
mars 2015
|
Domaines
Résumé
Lors de l'exécution d'un malware sur une machine cible, il est généralement intéressant d'obtenir les droits administrateur. Dans le cas de machines utilisées par des particuliers, l'utilisateur est très fréquemment déjà administrateur, mais ses processus sont exécutés avec des droits limités. C'est à ce moment que l'UAC (User Account Control) entre en jeu. Nous allons voir comment les malwares manipulent l'UAC afin de s'exécuter avec les droits administrateur.Nous ne parlerons (presque) pas d'élévation de privilèges, cet article étant basé sur le fait que l'utilisateur ciblé est dans le groupe administrateur de son poste de travail !