Les défis de sécurité de l'internet des objets pour le B2B et B2C

Magazine
Marque
MISC
Numéro
75
Mois de parution
septembre 2014
Domaines


Résumé
Même si le concept d’IdO (Internet des Objets) existe depuis environ 15 ans, ce n’est que depuis les quelques dernières années qu’il captive l’attention du grand public. Selon Gartner, il y aura dans le monde en 2020, environ 26 milliards d’appareils connectés qui mesureront et contrôleront tout ce qui aurait de l’intérêt pour l’humanité.Les IdO vont grandement améliorer les processus des entreprises dans leurs activités commerciales et la manière dont le service sera proposé aux consommateurs. En contrepartie, les frontières aujourd’hui sécurisées entre entreprises (intranet) vont s’effondrer et les données vont transiter sur internet (ce dernier n’ayant pas été conçu dans un esprit de sécurité).Dans cet article, nous allons tenter de donner une vue d’ensemble sur la façon dont les activités commerciales des entreprises et les consommateurs vont bénéficier des IdO, les défis que l’on peut déjà distinguer et les solutions possibles.

1. Introduction

IdO regroupe les objets du quotidien que l'on peut lire, reconnaître, localiser, adresser et contrôler via Internet. Les appareils que nous appelons communément terminaux (c'est-à-dire les appareils permettant aux utilisateurs d'accéder à des réseaux tels que les téléphones mobiles, les ordinateurs personnels, etc.), les produits de consommation du quotidien et même les éléments d'information (tels que les fichiers audio, vidéos, documents, pages web, etc.) sont des objets dans IdO. En bref, quoique ce soit qui ait un « intérêt » peut être classifié en tant qu'objet dans IdO.

Afin que ces objets puissent communiquer entre eux ou communiquer avec un réseau, il est nécessaire d'avoir un support pour les données. Ce support peut être embarqué ou fixé aux entités elles-mêmes. Tags RFID (Radio Frequency Identifiers), codes à barres, capteurs, etc., sont des exemples caractéristiques de supports de données, permettant d'accéder à des...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Sécurisez votre réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Maintenant que notre serveur principal est déployé et que nous y avons appliqué un premier niveau de sécurisation système, occupons-nous de sa sécurisation réseau. Nous allons détailler en quoi les attaques réseau sont primordiales dans notre modèle de menace. Comme nous le verrons, l’accès distant est le risque principal qui guette nos serveurs. Nous allons mettre en œuvre une sécurité en profondeur et les mesures de protection réseau en seront une de ses dimensions importantes.