Analyse du malware Tuscas

Magazine
Marque
MISC
Numéro
75
Mois de parution
septembre 2014
Domaines


Résumé
Cet article décrit le malware Tuscas, du dropper utilisé à la méthode d'injection, en passant par les « hooks ». Ses « hooks » ne sont pas sans rappeler ceux des malwares bancaires. Cette nouvelle menace fait partie de la catégorie des RAT/Stealers (prise de contrôle à distance et vol de données) datant de février 2014. Nous verrons ensuite les principales fonctionnalités de ce malware.

1. Introduction

Le but du malware Tuscas est de permettre aux attaquants de prendre la main sur les machines infectées et de voler des données. Le vol de données est réalisé via des « hooks » mis en place au niveau de l'API utilisée par les trois principaux navigateurs du marché, soit : Internet Explorer, Firefox et Chrome. La version la plus ancienne identifiée du malware Tuscas date du 26 février 2014.

Ce malware est généralement distribué lors de campagnes de spams contenant des pièces jointes du type : factures, reçus, documents importants, suivi de livraison UPS… Généralement, Tuscas n'est pas directement en pièce jointe, mais téléchargé sur Internet et exécuté par le « downloader » Upatre ou une de ses variantes. Dans notre cas, il télécharge le malware Tuscas chiffré, le déchiffre et l'exécute.

Voici le md5 de l’échantillon utilisé lors de la rédaction de cet article : 01c1e3ab46762ef23eb2ac898ea84c2c.

2. Le dropper

Le dropper installe sur le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Introduction au dossier : Sécurité de l’orchestrateur Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Ce dossier s’intéresse à un système de plus en plus déployé aujourd’hui, à savoir l’orchestrateur Kubernetes. Au-delà de l’effet de mode évident dans son adoption actuelle, l’intérêt croissant pour ce projet nous amène forcément à nous poser une question essentielle : qu’en est-il de sa sécurité ? Devenu un standard de facto pour l’orchestration de conteneurs, Kubernetes, qui signifie gouvernail en grec, présente une architecture complexe et les possibilités de se tromper avec des conséquences importantes pour la sécurité d’un cluster sont nombreuses.

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.

Les lolbas, des amis qui vous veulent du bien

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il existe des fichiers nativement présents sur Windows pouvant être détournés par un attaquant et ainsi être utilisés lors des différentes phases de compromission. Dans cet article, nous présenterons quelques cas d’utilisations de ces fichiers par des attaquants, ainsi que des solutions de prévention contre ces attaques.

Sécurité réseau dans un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

En introduisant le concept de micro-services, Kubernetes lance un nouveau défi aux solutions d’isolation et de filtrage réseau : comment gérer les droits d’accès réseau dans une infrastructure en constante mutation et dans laquelle une machine n’a plus un rôle prédéterminé ?