pwntools – la boîte à outils pour CTF

Magazine
Marque
MISC
Numéro
73
|
Mois de parution
mai 2014
|
Domaines


Résumé
Lors d'un CTF, le temps est un facteur crucial, les équipes doivent résoudre les épreuves le plus rapidement possible pour finir avant les autres, mais aussi pour remporter le plus de points possible. Ainsi, chaque grande équipe possède son propre attirail d'outils pour faciliter et accélérer la résolution de certaines épreuves. Certains de ces outils ont même été rendus publics comme pwntools le « framework » utilisé par l'équipe pwnies. Cet article propose d'étudier ce dernier.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

De l'utilisation d'une bibliothèque à l'exécution d'un code arbitraire

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous présentons une vulnérabilité de la version 3.1 de Commons Collections. Cette vulnérabilité, nommée « CommonsCollections1 », permet à un attaquant l’exécution d’un code arbitraire ou Remote Code Execution (RCE). Ce travail reprend certains concepts des deux articles publiés dans les versions précédentes de MISC en 2018 et 2019 [1,2].

Le principe de confiance minimale appliqué au Cloud Computing

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Avoir la capacité d’identifier des utilisateurs au-delà du système d’information et d’exposer des applications sans la nécessité de passer par un lien réseau de confiance sont deux éléments nécessaires d’une approche Zero-Trust, mais ce ne sont pas forcément des éléments suffisants. Ces applications reposent sur d’autres composants d’infrastructure (comme les serveurs et systèmes de stockage virtualisés) et il est possible d’appliquer une approche de confiance minimale dans ces éléments afin de renforcer la sécurité de ces applications.L’utilisation du Cloud Computing est un bon exemple, car son modèle de responsabilités partagées nécessite une forme de confiance mutuelle entre le fournisseur et l’utilisateur, nous allons donc voir dans cet article comment appliquer un principe de confiance minimale des couches logicielles aux couches matérielles.

Entretien avec Philippe Biondi, figure historique de la scène de la sécurité informatique francophone

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Philippe Biondi est un expert bien connu du monde de la sécurité informatique, notamment pour la création de l’outil réseau Scapy ainsi que ses divers travaux, comme ceux autour d’Active Directory. Il a accepté de répondre à nos questions afin de revenir sur un parcours de presque 20 ans aujourd’hui dans le secteur de la sécurité des systèmes d’information.

L’authentification par mot de passe unique

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
120
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Depuis quelques années, le vol de mot de passe est devenu une industrie. Pour lutter contre le piratage que cela induit, de grands acteurs d’Internet (Google, GitHub…) incitent à utiliser une double authentification : mot de passe classique plus un code temporaire, envoyé par SMS ou généré par une application. Voici comment faire la même chose sur vos machines.

Attaques par déni de service distribué (DDoS)

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Les attaques par déni de service ont été popularisées il y a déjà 20 ans, et sont aujourd’hui connues de (quasiment) tous. Malgré cela, il reste simple et efficace d’en réaliser une, parfois sans même à avoir à écrire la moindre ligne de code. Nous récapitulerons dans cet article les fondamentaux du déni de service, et quelques conseils pour y faire face.

Introduction à Zero Trust 

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

La sécurité informatique adore les modes. Le « Zero Trust » fait partie de ces concepts qui sont devenus populaires du jour au lendemain. Et comme le sexe chez les adolescents, « tout le monde en parle, personne ne sait réellement comment le faire, tout le monde pense que tous les autres le font, alors tout le monde prétend le faire* ».

Par le même auteur

pwntools – la boîte à outils pour CTF

Magazine
Marque
MISC
Numéro
73
|
Mois de parution
mai 2014
|
Domaines
Résumé
Lors d'un CTF, le temps est un facteur crucial, les équipes doivent résoudre les épreuves le plus rapidement possible pour finir avant les autres, mais aussi pour remporter le plus de points possible. Ainsi, chaque grande équipe possède son propre attirail d'outils pour faciliter et accélérer la résolution de certaines épreuves. Certains de ces outils ont même été rendus publics comme pwntools le « framework » utilisé par l'équipe pwnies. Cet article propose d'étudier ce dernier.

Netusse, fuzzer de noyaux depuis 2006

Magazine
Marque
MISC
Numéro
64
|
Mois de parution
novembre 2012
|
Domaines
Résumé
Netusse est un fuzzer de sockets qui casse des noyaux depuis 2006. Cet exploit corner commence par décrire l'histoire et le fonctionnement interne de netusse puis présente quelques vulnérabilités intéressantes trouvées avec ce fuzzer et termine enfin par l'exploitation d'une de ces vulnérabilités sur OpenBSD.

OSSEC, un HIDS qui fait le café

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
128
|
Mois de parution
juin 2010
|
Résumé
Tripwire, AIDE, Samhain sont des noms dont vous avez déjà sûrement entendu parler. En effet, ceux sont les trois « Host based Intrusion Detection System » (HIDS) libres les plus répandus, qui sont mentionnés à chaque article traitant de sécurité. Le problème de ces trois HIDS est qu'ils se limitent uniquement à vérifier l'intégrité de certains fichiers de la machine qu'ils protègent et cela n'est bien évidemment pas suffisant. Ainsi, on retrouve généralement en plus de ces outils, des programmes comme rkhunter ou logcheck pour détecter la présence de rootkits sur le système et détecter des comportements étranges à travers l'analyse des logs, deux choses que ces trois HIDS ne sont pas capables de faire. Dans cet article, nous verrons qu'il existe un HIDS libre qui remplit toutes les fonctionnalités nécessaires pour protéger efficacement une ou un ensemble de machines. Cet HIDS se nomme OSSEC.

Simuler simplement des réseaux touffus avec Netkit

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
121
|
Mois de parution
novembre 2009
|
Résumé
Cet article a pour but de présenter le projet Netkit, un projet venu du pays des pizzas pour venir en aide aux pauvres administrateurs qui se cassent la tête à mettre en place des maquettes réseau complexes afin de réaliser diverses expérimentations.

Les nouveautés de FreeBSD 8.0

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
121
|
Mois de parution
novembre 2009
|
Résumé
À l'heure où vous lisez ces lignes, des lutins plus ou moins verts traversent le world wide web pour transporter des morceaux de la dernière version stable du système d'exploitation à la bouboule rouge, j'ai nommé FreeBSD. En effet, actuellement en première release candidate depuis quelques semaines, la version 8.0 devrait pointer le bout de son nez dans peu de temps. Cette version apporte son gros lot de nouvelles fonctionnalités et de changements qui sont, pour les plus croustillants d'entres eux, décrits dans cet article.À l'instar de l'article publié à la suite de la sortie de la 7.0, cet article décrit les fonctionnalités les plus intéressantes qui ont été intégrées dans cette nouvelle version majeure de FreeBSD. L'article est découpé en parties qui présentent, chacune, les changements majeurs dans un domaine spécifique de FreeBSD.

Un web honeypot avec cherrypy

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
113
|
Mois de parution
février 2009
|
Résumé
Combien d’administrateurs système n'ont jamais vu leurs logs de serveur web polués par des requêtes HTTP moisies qui visent à exploiter des failles web sur des pages inexistantes ? Très peu, je pense. Cet article explique l'écriture d'un outil, appelé « web honeypot », qui va permettre de capturer toutes les requêtes invalides afin de les analyser et de répondre en conséquence. Ceci permettra de comprendre les intentions des pirates et, qui sait, peut-être de trouver des failles web encore méconnues du grand public (c'est beau de rêver).