EPATHOBJ de NT4 à Windows 8 (CVE-2013-3660)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
70
Mois de parution
novembre 2013
Domaines


Résumé

En mars, Tavis Ormandi découvre un bug dans le noyau Windows. Sa particularité est qu'il impacte toutes les versions du système (de Windows 8 à NT4). Un mois plus tard, une élévation de privilèges basée sur ce bug est rendue publique. La vulnérabilité sera finalement corrigée en juillet.


1. Découverte du bug

De par sa localisation et sa portée, l'impact du bug est immense. En effet, le bug est localisé dans le driver win32k.sys, responsable du rendu graphique (Graphics Device Interface ou GDI) et plus précisément dans un mécanisme ancien, datant du noyau NT. Cette faille est restée cachée depuis 1990. Sa découverte est due au fuzzing de la GDI dans des conditions particulières, où la mémoire est saturée. [TAVISO]

Le mécanisme vulnérable est situé dans la gestion des objets graphiques nommés PATH. Le rôle d'un PATH est de décrire une forme graphique, grâce à un ensemble de points, courbes et arcs. En mémoire, notre PATH est représenté par une liste doublement chaînée de tous ses composants (points, courbe, arcs) :

typedef struct _PATHRECORD {

struct _PATHRECORD *pprnext;

struct _PATHRECORD *pprprev;

FLONG flags;

ULONG count;

POINTFIX points[0];

} PATHRECORD, *PPATHRECORD;

Cette structure PATHRECORD peut...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Zerologon pour les (mots de passe) nuls

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

ZeroLogon est LA vulnérabilité de septembre 2020 qui expose de nombreux domaines Windows à une compromission totale via un scénario d’exploitation réaliste et fiable. Mais ce qui donne à Zerologon ses lettres de noblesse c’est qu’elle repose essentiellement sur la mauvaise utilisation d’un algorithme cryptographique permettant de réaliser une attaque à clair choisi particulièrement astucieuse. Zoom sur la vulnérabilité la plus passionnante de la rentrée 2020 !

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Return oriented programming 101

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Le Returned Oriented Programming (ou ROP) est une technique permettant d'exploiter des programmes disposant de la protection NX (No eXecute) ou DEP (Data Execution Prevention). L'objectif de cet article est de vous présenter les bases du ROP, ainsi que l’exploitation pas-à-pas d’un programme d’entraînement via l'utilisation de la bibliothèque python pwntools [1]. Dans un souci de simplicité, la démonstration sera réalisée sur un programme s'exécutant sur un système Linux 64 bits. Bien entendu, cette démonstration reste applicable sur d'autres architectures (ARM, MIPS, etc.).

Use-After-Free dans le noyau Linux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pièce logicielle qui a accompagné les deux dernières décennies, le noyau Linux est un système relativement complet qui dispose d’un allocateur de mémoire dynamique. Comme tous les logiciels classiques, le noyau est ainsi régulièrement sujet à des vulnérabilités de type Use-After-Free via cet allocateur.