CVE-2013-2094 : Linux kernel perf_events local root

Magazine
Marque
MISC
Numéro
69
Mois de parution
septembre 2013
Domaines


Résumé
En avril dernier, [TRINITY], le fuzzer d'appel système Linux, met en évidence une mauvaise vérification des bornes d'une valeur numérique normalement non signée qui est considérée comme signée dans le système perf_events [PATCH]. Cette erreur permet l'obtention des privilèges root sur un système utilisant un noyau Linux dont la version est comprise entre 2.6.37 et 3.8.8 (incluses) ainsi qu'à partir de la version 2.6.32 pour les systèmes CentOS. Cet article a pour but de présenter l'exploitation de cette vulnérabilité sur les architectures x86, x86_64 et ARM.

1. Introduction

Le système perf_events a été implémenté dans le noyau Linux à partir de la version 2.6.31. Il permet de faire du profiling et repose sur les hardwares performance counters. Il s'agit de registres spéciaux présents sur les CPU modernes, qui ont pour but de surveiller et compter les événements hardware comme le nombre d'instructions exécutées, les branches mal prédites ou les échecs d’accès au cache, mais également les événements software comme les tracepoints ou les context-switch.

Étonnamment, il est activé par défaut sur de nombreuses distributions comme Ubuntu, CentOS, ou encore sur différents smartphones Android, bien qu'il ne soit pas nécessaire à la grande majorité des utilisateurs.

Afin de savoir si un système est compilé avec perf_events, il est possible de vérifier son fichier de configuration, ou la présence de symboles liés à perf_events :

# grep CONFIG_PERF_EVENTS /boot/config-`uname -r`

CONFIG_PERF_EVENTS=y

# grep...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.

Les lolbas, des amis qui vous veulent du bien

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il existe des fichiers nativement présents sur Windows pouvant être détournés par un attaquant et ainsi être utilisés lors des différentes phases de compromission. Dans cet article, nous présenterons quelques cas d’utilisations de ces fichiers par des attaquants, ainsi que des solutions de prévention contre ces attaques.

Surveiller son système avec Monit

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

La supervision d’un système en production demeure un enjeu aussi complexe qu’essentiel. Il existe de nombreuses solutions, très complètes, de supervision, mais la plupart adoptent une approche centralisée, qui demande l’utilisation de ressources dédiées. Aujourd’hui, nous étudierons une approche alternative, une solution de supervision décentralisée, nommée Monit.

Sécurité réseau dans un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

En introduisant le concept de micro-services, Kubernetes lance un nouveau défi aux solutions d’isolation et de filtrage réseau : comment gérer les droits d’accès réseau dans une infrastructure en constante mutation et dans laquelle une machine n’a plus un rôle prédéterminé ?

Fabric, le couteau suisse de l’automatisation

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Fabric est une bibliothèque Python et une interface en ligne de commandes facilitant l’utilisation de SSH, que ce soit pour des applications ou dans le but d’automatiser certaines tâches répétitives d’administration système. La grande force de Fabric est d’être particulièrement simple à utiliser.