Le DDoSsier (Part 1/2)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
64
Mois de parution
novembre 2012
Domaines


Résumé

Le Distributed Deny of Service (DDoS) ou attaque par déni de service distribué en français, est un type d'attaque qui a fait ses preuves à de nombreuses reprises. Inventé à la fin du siècle dernier, il est revenu à la mode et de plus en plus souvent utilisé sous couvert du mouvement Anonymous.Comme dirait Michel Chevalet : « Alors, un DDoS, comment ça marche ?!».


1. On en a ras le DDoS

Un DDoS est une attaque simple à comprendre pour un lecteur assidu de MISC. De nombreux clients décident tout simplement de visiter votre site web, votre serveur DNS ou tout autre service ouvert au public. Il en résulte une surcharge de vos serveurs ou éventuellement de votre accès internet. Quand vos ressources ne suivent plus la cadence, c'est l'arrêt du service proposé. Depuis peu, le DDoS est revenu à la mode. Médiatisé en 2008 grâce au mouvement Anonymous avec l'opération Chanology contre l'Église de Scientologie, force est de constater que les faits d'armes glorieux se multiplient : fbi.gov, justice.gov, elysee.fr, lexpress.fr, le Parlement Européen…

1.1. Que risque le mouton DDoSeur ?

Le DDoS n'est pas sans risque pour le méchant pirate qui y participe. En France, la loi punit cet acte sévèrement. L'article 323-2 prévoit des peines de 5 ans de prison ferme et 75000€ d'amende pour « le fait d'entraver ou de fausser le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

La sécurité des communications 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G commencent à être déployés dans le monde entier, présentés comme le Graal de la technologie cellulaire. Les évolutions proposées par la 5G concernant la sécurité des communications des abonnés sont réelles ; cependant, la technologie actuellement déployée par les opérateurs ne propose bien souvent aucune de ces améliorations. Regardons de plus près ce qui rendra les communications 5G plus sûres à l’avenir.

Introduction au dossier : Tour d’horizon de la sécurité de la 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Le présent dossier est consacré à un tour d’horizon de la sécurité de la cinquième génération de téléphonie mobile, la fameuse 5G. Au-delà des promesses usuelles avec l’arrivée d’un nouveau réseau, plus de débit, moins de latence, plus de service, on notera également l’avalanche de buzzwords et de polémiques qui a entouré sa promotion. On pourrait aussi se pencher sur les questions politiques et économiques sous-jacentes au déploiement de cette technologie, mais MISC n’a pas encore de corner géopolitique (il faut, pour cela, savoir lire entre les lignes).

Sécurité des infrastructures 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G allient encore plus de technologies différentes que les réseaux 4G, ce qui entraîne une complexité de réseau rarement égalée, et donc une sécurité bien difficile à assurer pour les opérateurs comme pour les clients. Malgré les améliorations de sécurité sur le service mobile 5G, il reste de nombreuses manières d’attaquer (et de défendre) les infrastructures 5G de l’opérateur.

Retours d’un hackathon 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Encore insouciant de la crise qui allait frapper le monde fin 2019, un hackathon de 24h a eu lieu à l’université d’Oulu [1] en Finlande afin d’anticiper les attaques sur les futures installations 5G de manière pratique. Nous verrons dans cet article comment il a été possible d’avoir la main sur la quasi-totalité d’un réseau 5G privé comme celui du campus d’Oulu à partir d’une carte USIM et d’un téléphone 5G. Puis, nous verrons d’autres perspectives en termes de tests d’intrusion avec les outils publics actuels.