Malware sur Android

Magazine
Marque
MISC
Numéro
62
Mois de parution
juillet 2012
Spécialités


Résumé

Les malwares sur Android ont subi une forte croissance cette année, principalement due à l'explosion de cette plateforme et donc aux gains que l'on peut espérer générer. Il est simple (et encore plus avec un coup de pouce de l'utilisateur qui ne lira pas les permissions déclarées) pour une application malveillante d'envoyer un SMS, de récupérer la liste de vos contacts, ou votre position géographique, mais comment le faire de la manière la plus discrète ?On peut donc se demander quelle a été l'évolution de ces malwares et quelles sont les techniques que ces malwares utilisent pour échapper le plus possible à une détection d'antivirus...


1. Au commencement...

Il n'y avait rien :) Oui aucune protection pour le premier malware [1], on pouvait ainsi retrouver (par exemple en décompilant avec dex2jar [2] + jad [3]) directement les quelques méthodes qui contiennent les appels aux fonctions qui permettent d'envoyer des SMS (vers des numéros surtaxés bien sûr) :

 SmsManager smsmanager = SmsManager.getDefault();

         smsmanager.sendTextMessage("7132", null, "846978", null, null);

         smsmanager.sendTextMessage("7132", null, "845784", null, null);

         smsmanager.sendTextMessage("7132", null, "846996", null, null);

         smsmanager.sendTextMessage("7132", null, "844858", null, null);

Ainsi, il était assez simple d'analyser ce genre d'applications et d'en comprendre le fonctionnement, car c'est la seule chose (en termes de code) que l'on trouvait (Illustration 1)... avec un peu de « marketing » autour pour que l'application se diffuse plus rapidement, et plus...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Tour d’horizon des mécanismes de supervision des EDR

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Au cœur des stratégies de défense des terminaux, les EDR se positionnent comme des compléments, parfois même remplaçants, efficaces des solutions antivirales classiques. Cet article étudie les fondamentaux des mécanismes permettant aux EDR de superviser les opérations réalisées sur un système Windows, tels que l’userland hooking, l’utilisation des kernel callbacks, et des évènements de Threat Intelligence.

Présentation des EDR et cas pratiques sur de grands parcs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Réduire le temps de détection d'une attaque et sa remédiation est un enjeu crucial. Une technologie apportant de nouvelles solutions fait parler d'elle, son nom : EDR pour Endpoint Detection and Response. Mais qu'est-ce qu'un EDR, comment l'évaluer, le déployer ? Comment se démarque-t-il des autres solutions du marché ?

Analyser une attaque utilisant l’outil d’intrusion commercial Cobalt Strike

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

2020 a confirmé que Cobalt Strike était bel et bien entré dans la boîte à outils de la plupart des groupes d’attaquants. D’Ocean Lotus au groupe derrière les attaques de Solar Winds, Cobalt Strike est partout. Que vous travaillez en SOC ou en threat intelligence, il est probable que vous allez rencontrer ce malware dans votre activité. Cet article fournit quelques clés afin d’analyser une attaque utilisant Cobalt Strike.

Introduction au dossier : EDR – Quel apport pour la sécurité de votre parc ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

La supervision de la sécurité des terminaux est souvent le parent pauvre des directions informatiques. Pendant longtemps, l’alpha et l'oméga en matière de gestion de la sécurité des terminaux se sont résumé à un antivirus, avec dans le meilleur des cas une console centralisée, l’application des patch tuesday et une authentification via contrôleur de domaine sans droits d'administration pour les usagers.

Retours d’un hackathon 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

Encore insouciant de la crise qui allait frapper le monde fin 2019, un hackathon de 24h a eu lieu à l’université d’Oulu [1] en Finlande afin d’anticiper les attaques sur les futures installations 5G de manière pratique. Nous verrons dans cet article comment il a été possible d’avoir la main sur la quasi-totalité d’un réseau 5G privé comme celui du campus d’Oulu à partir d’une carte USIM et d’un téléphone 5G. Puis, nous verrons d’autres perspectives en termes de tests d’intrusion avec les outils publics actuels.