Google Chrome sous Linux

Magazine
Marque
MISC
Numéro
62
Mois de parution
juillet 2012
Domaines


Résumé
Chrome est le navigateur internet publié par Google. Il utilise des fonctions de sécurité avancées pour tenter de protéger l'utilisateur contre les pirates de tous poils. Nous allons ici détailler les mesures novatrices mises en place spécifiquement pour l'environnement GNU/Linux.

Google Chrome est un navigateur internet. Sa première version stable est publiée fin 2008 pour Windows ; mi-2010 pour les versions GNU/Linux et Mac OS.

Son code source est disponible intégralement, via le projet Chromium [chromium]. Google Chrome en est une version précompilée, packagée et distribuée par Google.

Quelques éléments distribués avec Chrome ne sont pas disponibles dans Chromium, notamment une version modifiée du plugin Flash afin de pouvoir s'exécuter dans un environnement restreint (nommé « Pepper Flash »).

Par la suite, nous parlerons indifféremment de Chrome ou Chromium, sauf mention particulière.

1. Chrome et la sécurité

Chrome est très récent par rapport aux autres navigateurs existants : en particulier Mozilla Firefox et Microsoft Internet Explorer, qui ont chacun un long historique. Cela lui donne un avantage certain : pas besoin de rétrocompatibilité et la possibilité d'utiliser directement une architecture « moderne », notamment...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Le partage de fichiers en ligne, simple et sécurisé

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

À l’heure où nous rédigeons ces lignes, le recours au télétravail est fortement recommandé, ce qui nécessite de s’équiper au mieux pour pouvoir assurer la continuité de son activité dans de bonnes conditions. Dans ce contexte, il n’est pas toujours aisé de partager facilement et de manière sécurisée des données avec ses collaborateurs. Cela est également valable dans un cadre privé, où l’on souhaiterait par exemple pouvoir échanger en quelques clics les photos des dernières fêtes ou des documents sensibles avec ses proches. Gros plan sur trois services en lignes libres, décentralisés et respectueux de la vie privée qui se révèleront fort utiles dans ces situations.

Attaques en environnement Docker : compromission et évasion

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Ces dernières années, on a pu observer une évolution croissante des environnements conteneurisés et notamment de l’usage de Docker. Les arguments mis en avant lors de son utilisation sont multiples : scalabilité, flexibilité, adaptabilité, gestion des ressources... En tant que consultants sécurité, nous sommes donc de plus en plus confrontés à cet outil. Au travers de cet article, nous souhaitons partager notre expérience et démystifier ce que nous entendons bien trop régulièrement chez les DevOps, à savoir que Docker est sécurisé par défaut.

Les taxonomies se cachent pour ne pas mourir

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

« Attention, nouveau virus ! » Nombreux sont les articles à nous alerter régulièrement, par cette métonymie, sur l’émergence d’un nouveau malware. Pourtant, le terme de virus a-t-il encore un sens aujourd’hui ? Wannacry était-il un ver, ou un ransomware ? NotPetya, un wiper, ou bien un ver ? Et plus encore, au-delà de l’utilisation de termes et expressions se pose la question de la nécessaire catégorisation des incidents de cybersécurité ; pourquoi, comment, à quelles fins ? Essai (critique) de réponse.