De la découverte d’une vulnérabilité dans un driver Windows à l’élévation de privilèges

Magazine
Marque
MISC
Numéro
62
|
Mois de parution
juillet 2012
|
Domaines


Résumé
Les protections mises en place pour tenter d’empêcher l’exploitation des vulnérabilités applicatives sont de plus en plus complexes. Les systèmes Windows récents introduisent en effet de nombreuses contre-mesures : DEP, ASLR, SafeSEH, SEHOP, \GS Stack-Cookie [1]. Devant la difficulté grandissante de l’exploitation des failles dans les programmes utilisateurs, les chercheurs de vulnérabilités se tournent de plus en plus vers les failles présentes en kernel. Contrairement à l’user land, les mécanismes de protection contre la corruption de la mémoire en kernel land sont plus rudimentaires et peuvent être contournés plus facilement.Cet article va présenter l’exploitation kernel au travers d’une étude de cas concret assez représentative : une vulnérabilité que j'ai découverte dans un driver de l’HIPS « Norman Security Suite 8 » et qui, comme nous allons le voir, permet une élévation de privilèges (Bulletin de sécurité : [2]).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Apprenez à utiliser kubeadm

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
236
|
Mois de parution
avril 2020
|
Domaines
Résumé

Combien de fois m'avez-vous entendu dire « nous allons utiliser kubeadm pour faire ceci ou faire cela », et puis boum, un kubeadm init plus tard, tout est prêt ? Souvent ? Très souvent ? Trop souvent ? Alors pour une fois, pourquoi ne pas consacrer un article entier à ce merveilleux projet ?

Pipelines en folie avec GitLab

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
107
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Il y a tout un tas d'expressions qui prêtent à réfléchir, comme : il n'y a rien de mieux que de ne rien faire, ou il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas. C'est plus ou moins ce qui est mis en application dans une chaîne de CI/CD : au moindre commit, une foule de petits robots se mettent en branle pour faire tout le nécessaire au déploiement de nos applications. Et si nous nous penchions sur toute cette machinerie ?

Introduction au dossier : Sécurité des navigateurs web : où en sommes-nous ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Il y a maintenant 5 ans, MISC dédiait un dossier complet à la sécurité des navigateurs web [1]. Il y était traité de sandboxing sous Firefox, de JIT, de cloisonnement JavaScript, d’exploitation du navigateur Chrome sous Android. Une grande partie de ce qui a été écrit à l’époque est encore en partie valide et je vous invite à y jeter un œil si vous ne connaissez pas déjà ce dossier.

Mécanismes de défense en profondeur de Safari sur iOS

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Les navigateurs sont depuis plusieurs années une cible de choix pour obtenir une exécution de code arbitraire initiale dans la chaîne de compromission d’un équipement « client », que ce soit une station de travail classique ou un smartphone. La prolifération des vulnérabilités et techniques d’exploitation encourage les éditeurs à mettre en place de la défense en profondeur afin de supprimer des classes entières de vulnérabilités ou rendre leur exploitation particulièrement complexe.

Par le même auteur

Analyse avancée de communications réseaux de clients lourds avec l’outil Canape

Magazine
Marque
MISC
Numéro
82
|
Mois de parution
novembre 2015
|
Domaines
Résumé
Lors de l'audit de sécurité d'un client lourd, il est primordial de pouvoir analyser le trafic réseau entre celui-ci et les serveurs avec lesquels il communique. Il est alors fréquent que des besoins plus ou moins avancés se fassent ressentir, tels que : la modification de certains paquets à la volée, le parsing de « protocoles maison », le déchiffrement et/ou la décompression de certains flux réseaux, la séparation des flux selon leur type... Bien que relativement peu connu, l'outil Canape permet d'effectuer toutes ces tâches et s'avère être une sorte de véritable couteau suisse dédié à l'analyse de protocoles binaires, indispensable à tout pentester de clients lourds. Cet article offre un premier aperçu de la puissance de l’outil.

De la découverte d’une vulnérabilité dans un driver Windows à l’élévation de privilèges

Magazine
Marque
MISC
Numéro
62
|
Mois de parution
juillet 2012
|
Domaines
Résumé
Les protections mises en place pour tenter d’empêcher l’exploitation des vulnérabilités applicatives sont de plus en plus complexes. Les systèmes Windows récents introduisent en effet de nombreuses contre-mesures : DEP, ASLR, SafeSEH, SEHOP, \GS Stack-Cookie [1]. Devant la difficulté grandissante de l’exploitation des failles dans les programmes utilisateurs, les chercheurs de vulnérabilités se tournent de plus en plus vers les failles présentes en kernel. Contrairement à l’user land, les mécanismes de protection contre la corruption de la mémoire en kernel land sont plus rudimentaires et peuvent être contournés plus facilement.Cet article va présenter l’exploitation kernel au travers d’une étude de cas concret assez représentative : une vulnérabilité que j'ai découverte dans un driver de l’HIPS « Norman Security Suite 8 » et qui, comme nous allons le voir, permet une élévation de privilèges (Bulletin de sécurité : [2]).