Reverse C++ et RTTI

Magazine
Marque
MISC
Numéro
61
Mois de parution
mai 2012
Domaines


Résumé
Dans le cadre d'un reverse, le langage utilisé par le développeur peut être une précieuse source d'informations. En particulier, le C++ offre la possibilité de déterminer le type d'une variable pendant l'exécution. Cela implique la présence de renseignements sur les classes dans le binaire. Nous allons voir quelles informations doivent être présentes, comment elles sont stockées par le compilateur de Microsoft (cl.exe) puis comment les retrouver pour reconstruire automatiquement le graphe d'héritage. 

Le script d'exemple ainsi que l'ensemble des codes sources utilisés dans cet article sont téléchargeables à l'adresse www.r-3-t.org/ms_rtti.7z.

1. Rappel sur le langage C

Lorsqu'un logiciel est écrit en langage C, il est relativement aisé d’en déduire les structures utilisées. Au paragraphe 6.7.2.1 du standard [1], on peut lire :

« Within a structure object, the non-bit-field members and the units in which bit-fields reside have addresses that increase in the order in which they are declared. A pointer to a structure object, suitably converted, points to its initial member (or if that member is a bit-field, then to the unit in which it resides), and vice versa. There maybe unnamed padding within a structure object, but not at its beginning. »

En d'autres termes, il existe une correspondance directe entre le code source C décrivant une structure et le code assembleur généré. Par exemple, la structure suivante :

typedefstruct {

intmember1;

charmember2;

intmember3;

}StructC;

a pour...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Utilisation de l’IDE Visual Studio Code

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
112
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Visual Studio Code, un outil dont Microsoft est à l’origine, est Open Source et gratuit, multiplateforme et ouvert grâce à son architecture d’extensions. Mis à jour mensuellement, il est écrit par des développeurs pour des développeurs.

La surcharge ou overloading en Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
112
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

On vous l’a dit et répété : Python est un langage à typage dynamique ! Ah... donc, on ne peut pas réaliser de surcharge de fonctions ou de méthodes ? Pour les débutants, on dira non, pour les autres, on peut toujours s’arranger avec Python...

Accélérez vos traitements en développant votre propre solution de parallélisation

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Certains de vos traitements lancés par des scripts shell s'exécutent bien trop lentement à votre goût, alors que certaines tâches séquentielles pourraient en fait s'exécuter simultanément : cet article va vous montrer de façon détaillée comment les accélérer en les parallélisant.

CrossDev sous Eclipse

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
112
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Le développement logiciel nécessite l’utilisation d’outils pour l’écriture, la compilation et le débogage de code. La prise en main de ces outils n’est pas toujours évidente, alors lorsqu’on en maîtrise un, autant l’utiliser dans le maximum de cas. Eclipse permet cela et nous allons le voir dans le cas du développement embarqué.

L’édition des liens démystifiée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Parmi les étapes concourant à la fabrication d’un exécutable, l’édition des liens est certainement la plus méconnue. Elle est pourtant cruciale à plus d’un titre. Le choix entre édition statique et dynamique des liens a notamment des implications sur la facilité de développement, la sécurité et la performance.