Prise d'empreinte 802.11

Magazine
Marque
MISC
Numéro
59
Mois de parution
janvier 2012
Domaines


Résumé
La prise d'empreinte d'un appareil réseau consiste en la mesure de son trafic afin d'identifier l'appareil lui-même ou certaines de ses caractéristiques techniques.La prise d'empreinte est une technique bien connue lorsqu'elle est appliquée à la reconnaissance des systèmes d'exploitation, avec des outils populaires comme NMAP ou SinFP. Cette technique est moins connue lorsqu'elle est appliquée à la reconnaissance d'appareils 802.11. Pourtant, depuis 2005, environ trente articles consacrés à ce sujet ont été publiés. Plusieurs outils ont vu le jour, comme BAFFLE [3] ou WiFinger [9].Dans cet article, nous décrivons diverses méthodes de prise d’empreinte 802.11 : test actif d’implémentation [4], test passif d’implémentation [7], mesure de dérive d’horloge [10, 12]. Nous illustrons le fonctionnement pratique de ces méthodes à l’aide de scripts et nous indiquons les possibilités d’évasion connues.

1. Prise d'empreinte 802.11

La prise d'empreinte d'un appareil 802.11 est la mesure de son trafic dans le but d'identifier l'appareil le plus précisément possible. La prise d'empreinte est généralement effectuée en deux étapes. Première étape, l'apprentissage, qui permet de fabriquer l'empreinte d'une machine particulière et de lui associer un nom. Deuxième étape, la reconnaissance, qui permet au détecteur de vérifier la présence de la machine particulière parmi le trafic d'un ensemble de machines.

La prise d'empreinte idéale permet de reconnaître à coup sûr un appareil 802.11 individuel parmi un ensemble d'appareils quelconques. Peu de méthodes atteignent une telle précision (voir section 4). Plus souvent, la prise d'empreinte se borne à caractériser un chipset et un driver particuliers (voir sections 2 et 3). Dans ce cas, deux machines ayant exactement le même chipset et le même driver présenteront exactement la même empreinte.

On distingue deux grandes...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Sécurité réseau dans un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

En introduisant le concept de micro-services, Kubernetes lance un nouveau défi aux solutions d’isolation et de filtrage réseau : comment gérer les droits d’accès réseau dans une infrastructure en constante mutation et dans laquelle une machine n’a plus un rôle prédéterminé ?

Introduction au dossier : Sécurisez vos serveurs et votre réseau local

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

2020 aura été une année marquante pour nos vies et nos sociétés. Il aura fallu se réinventer, trouver des solutions à des situations exceptionnelles. Dans les entreprises, l'Éducation ou la Santé, la mobilisation des ressources informatiques aura été maximale. Nos infrastructures auront ployé, tangué, parfois presque craqué, mais au final, cela aura tenu.

Passez à nftables, le « nouveau » firewall de Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le firewall est un élément important pour sécuriser un réseau. Il est prouvé que la sécurité par l’obscurantisme ne fonctionne pas. Ce n’est donc pas une bonne idée d’utiliser une boîte noire en priant pour que tout se passe bien. Un bon firewall est donc installé sur un système d’exploitation libre. Linux fait évoluer le sien d’iptables vers nftables. Nous montrons dans cet article comment débuter avec la nouvelle mouture.