Cyberguerre et guerre de l’information : Cuba

Magazine
Marque
MISC
Numéro
58
Mois de parution
novembre 2011
Domaines


Résumé
Le mur de Berlin tombe en 1989, l’empire soviétique s’écroule, la guerre froide prend fin, et le monde entre dans une nouvelle époque, notamment celle des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce tournant est marqué par la première guerre du Golfe dont l’issue rapide fait naître bien des fantasmes sur la maîtrise de l’information ; il est bien sûr aussi marqué par l’apparition d’Internet. Cuba a souffert de la fin de l’empire soviétique. Cuba a pu observer la nouvelle maîtrise technologique de son adversaire américain. Mais l’île n’a pas su prendre en route le train des nouvelles technologies et reste écartée aujourd’hui encore de la société mondiale de l’information, de la cyberculture (§I). Le cyberespace est perçu par les autorités comme une menace, et géré comme tel : car par le biais de l’Internet, le pays peut être victime de l’influence étrangère, de ses idées subversives et des tentatives de déstabilisation. Le cyberespace ne peut exister que dans la mesure où il défend « la Révolution et les principes auxquels Cuba croit depuis des années » [1]. Un embryon de cyberespace existe donc dans ce pays, mais soumis à contrôle, surveillance, régulations, l’objectif demeurant toujours la maîtrise de l’information par la maîtrise de l’outil (§II).

1. Espace informationnel et cyberespace cubain

1.1. Le cyberespace en chiffres

L’histoire de l’informatique à Cuba remonte aux années 1950, lorsque deux ordinateurs de première génération américains y furent installés. Après la révolution de 1959, le commerce avec les États-Unis a pris fin. Les nouveaux ordinateurs arrivèrent alors notamment de France [2], mais rapidement essentiellement de l’Union soviétique. Cuba a même investi dans un programme de développement de ses propres ordinateurs dans les années 1970. Les spécialistes étaient formés en Allemagne de l’Est et en Union soviétique. Un embryon d’industrie informatique se forma à cette époque, mais fit essentiellement de l’assemblage sur la base de composants importés. C’est en 1991, époque où la situation économique est difficile pour Cuba (le mur de Berlin est tombé, l’Union soviétique s’effondre, l’allié privilégié a disparu) que fut établie la première connexion UUCP [3]...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Télétravail : une sécurité à repenser et une nouvelle organisation à encadrer

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Entre mode et nécessité, le télétravail nous oblige à repenser notre organisation du travail et les règles de sécurité associées. Comment mettre en place ces nouveaux modèles sans risque pour l’entreprise et ses salariés ?

Les enjeux du BYOD pour les entreprises

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
121
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

L’épidémie de COVID-19 a poussé un grand nombre d’entreprises, dans les bras du télétravail. Mais n’ayant pas toutes le matériel nécessaire, par défaut, elles se sont tournées vers le BYOD. Or, il existe différentes politiques de BYOD. En fonction des choix de l’entreprise, certaines sont plus pertinentes que d’autres. Tour d’horizon des possibilités.

Quelques gestes éco-responsables à adopter sur son lieu de travail et chez soi

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
120
Mois de parution
juillet 2020
Domaines
Résumé

Alors que l’on évoque souvent les bonnes habitudes à mettre en place chez soi pour préserver l’environnement, réduire son impact environnemental est aussi possible sur son lieu de travail où l’on pourra chercher à développer des habitudes plus éco-responsables. On pourra ainsi se pencher sur la question de ses dépenses en énergies, sur son choix et son utilisation des équipements informatiques. Les pistes sont nombreuses pour mettre en place des comportements qui permettront de réduire votre empreinte numérique. Les bonnes pratiques décrites dans cet article pourront tout aussi bien été appliquées sur votre lieu de travail que chez vous.