Dealers online

Magazine
Marque
MISC
Numéro
57
Mois de parution
septembre 2011
Domaines


Résumé

Début 2005, trois dealers de drogue ont ouvert leurs services de vente de cannabis en ligne. Ce premier site web britannique a été créé par Sean Jackson, un ancien addict à l’héroïne, les commandes étaient expédiées à travers tout le pays dans des sachets métalliques scellés hermétiquement. L’entreprise connut un tel succès qu’elle récoltait plus de 500 000 livres sterling par an et son concepteur eut l’idée brillante de vendre la base de données de ses clients sous forme de franchise à d’autres dealers [1]. Selon la police, les coordonnées personnelles des consommateurs étaient entièrement cryptées, ce qui nous permet de penser que les informations sensibles sont parfois plus protégées chez les criminels qu’ailleurs…


À Genève, c’est une jeune femme de 30 ans, son frère, un webmaster et cinq autres livreurs à domicile qui ont été arrêtés en décembre 2007 pour avoir fourni près de 500 clients et honoré plus de 6500 commandes pour environ un million de francs suisses [2].

Cette même année, un fonctionnaire marseillais [3] particulièrement bien documenté a été condamné à six mois de prison avec sursis et 1000 euros d’amende pour avoir créé un blog (Kanablog) qui donnait aux internautes de nombreux conseils en cana-culture, notamment dans le choix des lampes, de l’engrais et de tout ce qui pouvait améliorer la production de plants de qualité.

En 2007 encore, c’est Interpol [4] qui s’alarme du développement exponentiel de la vente de drogues illicites sur la Toile, depuis l’ecstasy jusqu’à l’héroïne, en passant bien évidemment par le cannabis et la cocaïne. Tous les dérivés d’amphétamines sont vendus en ligne. Ces ventes remportent un tel...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

À la découverte de l’open data : petit manuel de survie dans le milieu de la donnée

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
124
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

La remise au Premier ministre du rapport Bothorel sur la politique publique de la donnée, des algorithmes et des codes sources permet de procéder à un état des lieux de l’open data en France. De quoi parle-t-on quand on parle d’open data ? Quels sont les critères et les formats ? Comment une structure peut-elle se lancer dans l’open data ?

La téléportation, de la fiction au SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

L’art de se téléporter n’est plus réservé au cinéma ! Suite au développement de nouveaux paradigmes tels que le SDN, facilitant le déploiement de firewalls, la sécurité du plan de données a considérablement augmenté. Mais est-il possible d’éviter ces points de passage pour exfiltrer des données entre deux extrémités d’un réseau ? Au lieu de chercher un trou dans le mur, ne serait-il pas plus simple de trouver un moyen de le contourner ? C’est là l’ambition des techniques de téléportation. Nous explorerons les différentes techniques exploitant ce concept, puis nous reproduirons l’une de celles-ci sur un contrôleur SDN, ONOS.

Encore StopCovid, ou stop ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Comment fonctionne StopCovid ? Quels sont les problèmes ? À quels risques s’expose-t-on ? Dans cet article, nous tentons d’éclaircir ces questions et de nourrir quelques réflexions sur l’usage du numérique.

StopCovid et consorts : décryptage et enjeux des applications de santé

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Avec l’épidémie de COVID-19 qui continue à sévir à l’échelle mondiale, on a vu fleurir dans tous les pays des applications mobiles permettant de tracer les éventuels porteurs de la maladie. Mais, en dehors de cette utilisation très spécifique, il existe des catégories d’outils. Explications sur ces aides médicales d’un nouveau genre, qui commencent à faire partie de notre quotidien.