Python Simple Smartcard Interpreter

Magazine
Marque
MISC
Numéro
52
|
Mois de parution
novembre 2010
|
Domaines


Résumé
Alors que les cartes à puce sont de plus en plus présentes dans notre environnement, et que les lecteurs, avec ou sans contact, sont de moins en moins chers, peu d'outils permettent aux usagers d'examiner le contenu de leurs cartes. Dans cet article, nous présentons tout d'abord la philosophie et l’objectif de notre outil libre, PSSI (Python Simple Smartcard Interpreter). Nous rappelons ensuite les bases concernant la communication avec une carte à puce, afin de comprendre ce dont l’outil permet de s’abstraire. Enfin, nous présentons un cas concret d’utilisation du logiciel pour lire une carte SIM.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Tomoyo, le contrôle d’accès facile

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
235
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Par un contrôle fin des accès aux fichiers, les logiciels de type Mandatory Access Control (MAC) permettent de lutter efficacement contre le piratage et le vol de données. Tomoyo-linux propose une alternative simple d’utilisation à SELinux.

KeeRest : mettez du DevOps dans votre KeePass

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Nous avions vu dans MISC n°103 comment déployer une base KeePass en mode SaaS ciblant les particuliers ou de petits périmètres professionnels. Dans un autre monde, les pratiques DevOps se démocratisent et demandent d’augmenter l’agilité des développements tout en réduisant les délais de mise en production. Cet article est le fruit d’une collaboration entre un DevOps et un ingénieur SSI pour voir de quelle manière il est possible de tirer profit de KeePass dans ces environnements.

JsItBad : détecter du JavaScript malveillant sans l’exécuter

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

C’est théoriquement impossible, et pourtant c’est faisable en pratique. En s’inspirant d’une technique d’apprentissage statistique (Machine Learning) habituellement réservée au traitement du langage naturel, il est possible de déterminer avec une très grande précision si un bout de code en JavaScript est malveillant. Ces résultats s’étendent naturellement à tout langage interprété, mais sont mis en défaut par l’arrivée du WebAssembly.

Antivirus Avira (CVE-2019-18568) : quand l'authentification d'un PE mène à une LPE

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

En juillet 2019, je me suis penché sur la sécurité d'un antivirus grand public, connu sous le nom de « Avira ». Lors de cette analyse, j'ai identifié, dans le driver en charge d'authentifier un programme exécutable, une vulnérabilité menant à une élévation de privilèges. Après une brève présentation du composant noyau, nous étudierons en détail la vulnérabilité et préparerons les éléments nécessaires à la réussite d'une exploitation.

Analyse UEFI avec Windbg

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

La dernière étape dans la mise en place d’un environnement de travail complet en UEFI va être l’installation d’un debugger. Celui-ci va permettre de, non seulement faciliter le développement au sein du micrologiciel, mais aussi de comprendre dynamiquement le code source. Dès lors, il sera possible de mieux appréhender ce code afin de l’éditer et créer son propre UEFI.

Par le même auteur

Python Simple Smartcard Interpreter

Magazine
Marque
MISC
Numéro
52
|
Mois de parution
novembre 2010
|
Domaines
Résumé
Alors que les cartes à puce sont de plus en plus présentes dans notre environnement, et que les lecteurs, avec ou sans contact, sont de moins en moins chers, peu d'outils permettent aux usagers d'examiner le contenu de leurs cartes. Dans cet article, nous présentons tout d'abord la philosophie et l’objectif de notre outil libre, PSSI (Python Simple Smartcard Interpreter). Nous rappelons ensuite les bases concernant la communication avec une carte à puce, afin de comprendre ce dont l’outil permet de s’abstraire. Enfin, nous présentons un cas concret d’utilisation du logiciel pour lire une carte SIM.

Mémoire non exécutable : vers le Return Oriented Programming (ROP)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
51
|
Mois de parution
septembre 2010
|
Domaines
Résumé
Depuis quelques années, l'exploitation des failles applicatives, en particulier des débordements de tampons, est rendue de plus en plus difficile par les protections mises en place dans les divers systèmes d'exploitation. En particulier, il est de plus en plus rare de pouvoir exécuter des données sur la pile. Dans la première partie de l'article, nous rappelons les techniques de retour dans la libc, permettant de contourner ces protections, en particulier lorsque les arguments des fonctions, ainsi que leur adresse (ASCII Armor), contiennent des octets nuls. Nous voyons dans un second temps comment automatiser la création de shellcodes dans une pile non exécutable, à l'aide d'une preuve de concept en Python qui interface des outils déjà existants, tels que objdump ou ldd. Enfin, nous présentons les évolutions de ces techniques et les progrès actuels dans le domaine du « Return Oriented Programming », dont l'objectif est d'aller plus loin qu'un simple chaînage de fonctions, en proposant par exemple des boucles ou des branchements.