Zeus/Zbot Unpacking : analyse d’un packer customisé

Magazine
Marque
MISC
Numéro
51
|
Mois de parution
septembre 2010
|
Domaines


Résumé
Depuis toujours, les codes malicieux cherchent à échapper aux détections des antivirus, ainsi qu'à ralentir leur analyse à l'aide d'outils d'obfuscation de code. Le cheval de Troie Zeus n'échappe pas à cette règle. Cet article est une étude d'un cas récent et concret d'unpacking de malware. Et, la cerise sur le gâteau, une fausse signature digitale « Kaspersky Lab » est présente dans cette souche.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

L’empoisonnement de cache DNS : toujours d’actualité ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Le Domain Name System (DNS) est l’un des protocoles réseau centraux au bon fonctionnement de l’Internet moderne. Ce protocole permet la résolution de noms « symboliques » – les noms de domaine – en des ressources, notamment des adresses IP. Malgré son omniprésence dans notre quotidien, sa sécurisation a été incrémentale et laborieuse. Cet article traite d’une attaque aussi vieille que le DNS, l’empoisonnement de cache, contre laquelle les dernières avancées, comme DNS-over-HTTPS, pourraient permettre de se protéger enfin complètement. Ou le pourront-elles ?

Zero Trust : anti-SOC, tu perds ton sang froid ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Les security operation centers, au sens large, sont aujourd’hui au cœur des systèmes d’information des entreprises. En revanche, beaucoup adoptent encore et toujours une approche traditionnelle de la sécurité du SI. Comment le paradigme Zero Trust va-t-il impacter nos supervisions ? Repensons un peu à toutes ces années de service pour voir ce que Zero Trust peut apporter au SOC, et réciproquement comment ces derniers peuvent accompagner la transition.

Anti-leurrage et anti-brouillage de GPS par réseau d’antennes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

La localisation, la navigation et le transfert de temps (PNT) par constellation de satellites, et notamment le Système de Positionnement Global (GPS), sont devenus omniprésents dans notre quotidien. Le brouillage – volontaire ou non – et le leurrage de ces signaux très faibles sont désormais accessibles à tout le monde, mais les subir n’est pas une fatalité : nous allons aborder les méthodes pour se protéger de tels désagréments afin de retrouver les services d’origine en annulant ces interférants par une approche multi-antennes.

Découverte et scan de réseaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Ce réseau est trop vaste à surveiller, l’administrateur ne s’y retrouvait plus entre toutes ces plages d’adresses, ces serveurs, imprimantes et autres webcams éparpillés dans tous les coins des locaux ; sans parler du Cloud situé on ne sait où. Et s’il avait quelques outils et méthodes sous la main pour avoir une cartographie à peu près complète de son réseau et des différents services disponibles ? Essayons de l’aider dans sa tâche en complétant sa panoplie.

Exploitations de collisions MD5

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Vous trouvez un système indexant des fichiers via MD5. À quel point est-il vulnérable ? Depuis l'attaque [1] en 2008 qui a généré un faux certificat SSL, la fonction d'empreinte MD5 est considérée comme inutilisable par les experts, car vulnérable en pratique. Cela dit, elle est encore souvent utilisée, et parfois à bon escient. Par exemple en juillet 2019, on apprenait que le système de censure de WeChat [2] était basé sur une liste noire indexée avec MD5. Cet article a pour but de clarifier les attaques par collisions contre MD5.

Introduction au dossier : Zero Trust : avenir de la sécurité ou chimère marketing ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Derrière ce titre modéré, il aurait été trop facile d’être provocateur, se cache une référence que nos lecteurs historiques auront relevée. Il y a plus de dix ans maintenant, au SSTIC 2008, Cédric Blancher donnait une conférence dont le titre était : « Dépérimétrisation : Futur de la sécurité ou pis aller passager ? ». Les constats de l’époque, qui ne doivent pas être loin pour de nombreuses entreprises encore aujourd’hui, sont que les paradigmes de sécurité des réseaux informatiques ont des limites importantes : difficulté à mettre en place du contrôle d’accès ainsi qu’une segmentation et un filtrage réseau efficace.

Par le même auteur

ZeuS x64 : à Tor et à cri

Magazine
Marque
MISC
Numéro
71
|
Mois de parution
janvier 2014
|
Domaines
Résumé
Comme de plus en plus d'utilisateurs passent aux plateformes Windows 64 bits, il en va de même pour les logiciels malveillants. Ceci est également vrai pour le malware bancaire ZeuS. Cette évolution n'était probablement pas nécessaire vu que la majorité des gens utilisent encore des navigateurs 32 bits même sous systèmes 64 bits et que la fonctionnalité principale de ZeuS consiste à modifier les sites bancaires localement par injection de code HTML/JAVASCRIPT.

Red October : les modules pour mobiles

Magazine
Marque
MISC
Numéro
68
|
Mois de parution
juillet 2013
|
Domaines
Résumé
En octobre 2012, l’équipe d’experts de Kaspersky Lab a mené une enquête à la suite d’une série d’attaques contre des réseaux informatiques ciblant des services diplomatiques internationaux. L’enquête a permis de mettre à jour et d’analyser un réseau de cyberespionnage à grande échelle. L’opération « Red October » aurait débuté en mai 2007 et se poursuivait encore en janvier 2013 lors de la publication de notre premier rapport.Le principal objectif des assaillants était de recueillir des renseignements auprès des organismes compromis. Les informations obtenues sur les réseaux infectés étaient souvent réutilisées pour s’introduire dans d’autres systèmes (liste d’identifiants collectés, etc.). Pour piloter le réseau des machines infectées, les auteurs des attaques ont créé plus de 60 noms de domaines et ont utilisé plusieurs serveurs hébergés dans différents pays, dont la majorité en Allemagne et en Russie.Outre les cibles traditionnelles (postes de travail), le système est capable de voler des données à partir d'appareils mobiles (iPhone, Nokia, Windows Mobile), d’équipements réseau d'entreprise (Cisco) et de disques amovibles (y compris les données déjà supprimées via une procédure de récupération).Cet article s’intéresse à la partie mobile de Red October.Avant de présenter les modules pour mobiles, nous allons voir comment ceux-ci sont installés sur la machine cible.

La menace fantôme

Magazine
Marque
MISC
Numéro
61
|
Mois de parution
mai 2012
|
Domaines
Résumé
Au début du mois de mars, nous avons reçu un rapport d'un chercheur indépendant sur des infections en masse d'ordinateurs d'entreprises, suite à la visite de sites (légitimes) d'actualités russes. Les symptômes étaient les mêmes dans chaque cas : apparition de requêtes vers des sites tiers et création de fichiers incompréhensibles (probablement) sur les machines.Le mécanisme d'infection utilisé par ce logiciel malveillant s'est avéré très difficile à identifier. Les sites utilisés pour propager l'infection étaient hébergés sur différentes plates-formes et avaient des architectures différentes. L'utilisation d'une faille commune était alors écartée. De plus, il était impossible de reproduire les infections.Toutefois, nous avons trouvé un point commun à tous ces sites d'actualités.

Analyse de Trojan.AndroidOS.Dogowar.a

Magazine
Marque
MISC
Numéro
58
|
Mois de parution
novembre 2011
|
Domaines
Résumé
Les menaces sur téléphones mobile sont en forte progression. Nous comptions trois nouvelles menaces par jour au mois de mars 2011. Nous en sommes à plus de dix par jour au mois de septembre 2011. Nous sommes encore loin des plus de 70 000 nouvelles menaces par jour que l'on retrouve sur PC, mais la croissance est rapide.La plateforme Android est la plus ciblée à l'heure actuelle. 28 % des malwares détectés ciblent Android. Le Java pour mobile (J2ME) reste en tête du classement (plus pour très longtemps) avec un peu plus de 50 % des menaces, alors que celles pour Symbian OS ne représentent plus que 13 % (statistiques basées sur le nombre de signatures du produit Kaspersky Mobile Security).La tendance montre clairement qu'Android est une plateforme de choix pour les criminels.Nous allons voir l'analyse d'une des nouvelles menaces pour Android. Cette fois, il ne s'agit pas de profit ni d'espionnage. « Trojan.AndroidOS.Dogowar.a » pourrait être comparé aux vieux malwares sur PC qui défendaient des causes. Nous allons voir cela en détail.

Les faux antivirus débarquent sur Mac OS X !

Magazine
Marque
MISC
Numéro
57
|
Mois de parution
septembre 2011
|
Domaines
Résumé
Les faux antivirus (Rogue AV) sont présents depuis de nombreuses années et tentent d'effrayer les utilisateurs en leur faisant croire que leurs machines sont infectées. Depuis mai 2011, ces menaces ont débarqué sur Mac OS X.Dans cet article, nous verrons le vecteur d'infection et l'analyse des algorithmes d'enregistrement des licences utilisés par ces produits factices.

Le retour de Gpcode

Magazine
Marque
MISC
Numéro
55
|
Mois de parution
mai 2011
|
Domaines
Résumé
25 mars 2011, alors que vous surfiez tranquillement sur Internet, le fond d'écran de votre Windows change et Notepad s'ouvre soudainement pour vous informer que tous vos fichiers personnels ont été chiffrés à l'aide de cryptographie forte (RSA 1024) et qu'il est impossible de les récupérer sans payer 125 dollars en carte pré-payée. Vous ne rêvez pas, vous êtes la victime du nouveau Gpcode.