Jeux d'argent en ligne : règlements de comptes à OK Corral

MISC n° 051 | septembre 2010 | Pierre Caron
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

La machine est désormais lancée : les États membres de l’Union européenne sont en passe de libéraliser leurs marchés du jeu d’argent en ligne ; une ouverture dont la voie a été tracée par la constitution européenne, qui porte dans son code génétique l’abolition des monopoles nationaux afin de converger vers un marché unique. Et bien que les jeux d’argent aient été exclus de la fameuse « directive Service », qui oblige les États à libéraliser un certain nombre de marchés, la Commission n’entend pas pour autant laisser perdurer les monopoles nationaux.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article