Jeux d'argent en ligne : règlements de comptes à OK Corral

Magazine
Marque
MISC
Numéro
51
Mois de parution
septembre 2010
Domaines


Résumé

La machine est désormais lancée : les États membres de l’Union européenne sont en passe de libéraliser leurs marchés du jeu d’argent en ligne ; une ouverture dont la voie a été tracée par la constitution européenne, qui porte dans son code génétique l’abolition des monopoles nationaux afin de converger vers un marché unique. Et bien que les jeux d’argent aient été exclus de la fameuse « directive Service », qui oblige les États à libéraliser un certain nombre de marchés, la Commission n’entend pas pour autant laisser perdurer les monopoles nationaux.


1. Une logique économique

Alors pourquoi, au juste, tant de débats ? Deux chiffres résument à merveille les enjeux économiques : 3 milliards d’euros – c’est la taille annuelle du marché du jeu d’argent en ligne rien qu’en France, marché qui brasse des sommes d’argent colossales ; 1 milliard d’euros, c’est la taille, en France, du marché du jeu d’argent en ligne légal, c'est-à-dire du marché détenu par la Française des Jeux et le PMU. Eh oui, dans notre pays, les deux tiers des sommes jouées en ligne le sont en toute illégalité, sur des sites domiciliés dans des paradis législatifs aux noms qui fleurent bon les cocotiers et le sable chaud. L’enjeu de la régulation de ce marché est donc double : d’une part, il est bien évidemment d’ordre fiscal, puisque l’État ne touche pas un centime sur les fonds joués illégalement ; et d’autre part, il est d’ordre sécuritaire, non seulement à des fins de protection des joueurs contre les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Migrez de iptables vers nftables

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il y a cinq ans, je lisais un premier article sur nftables [1] : l’outil semblait intéressant, mais il n’était pas disponible sur ma machine. En 2019, une distribution majeure, Debian, a basculé sur nftables avec sa version 10 (Buster) [2] : il est donc temps de voir comment migrer du vénérable pare-feu iptables vers son successeur.

Cas pratique sur la sécurisation d'un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article présente trois exemples de problèmes de sécurité rencontrés sur des clusters Kubernetes, causés par un manque de maîtrise des applications déployées sur un cluster par ses administrateurs ou par les développeurs des applications s’y exécutant. Nous donnons ensuite des pistes afin de mieux maîtriser et sécuriser ces applications.

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.

Investigation numérique de l’image disque d’un environnement Windows

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Une investigation numérique requiert de nombreuses étapes. Celles-ci varient en fonction des données disponibles. Une des plus importantes est l’analyse de la mémoire vive (voir MISC N°111 [1]). L’analyse de la mémoire de masse, constituée des événements propres au système d’exploitation apporte de nouveaux éléments. Une fois celles-ci terminées, la corrélation des deux nous permettra de confirmer d’éventuelles hypothèses.