Jeux d'argent en ligne : règlements de comptes à OK Corral

Magazine
Marque
MISC
Numéro
51
|
Mois de parution
septembre 2010
|
Domaines


Résumé
La machine est désormais lancée : les États membres de l’Union européenne sont en passe de libéraliser leurs marchés du jeu d’argent en ligne ; une ouverture dont la voie a été tracée par la constitution européenne, qui porte dans son code génétique l’abolition des monopoles nationaux afin de converger vers un marché unique. Et bien que les jeux d’argent aient été exclus de la fameuse « directive Service », qui oblige les États à libéraliser un certain nombre de marchés, la Commission n’entend pas pour autant laisser perdurer les monopoles nationaux.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Intelligence artificielle : la grande méprise

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
118
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Que ce soit dans les salons professionnels, la presse spécialisée ou même les publicités adressées au grand public, on n’échappe pas à l’intelligence artificielle. Pourtant, derrière ce terme, finalement très fourre-tout, il existe une véritable science. Mais entre l’état de l’art et ce qui existe réellement, il y a une différence qui change la donne.

Un œil technique sur les sanctions de la CNIL

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Près de trois quarts des sanctions prononcées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) ont parmi leurs causes des vulnérabilités techniques de sécurité. À partir de ce constat, et au prisme de notre expérience à la fois en cybersécurité technique et en protection des données à caractère personnel, nous avons analysé les sanctions de la CNIL publiées sur le site https://www.legifrance.gouv.fr/. Nous avons notamment établi une correspondance avec les catégories de vulnérabilités techniques identifiées dans la nomenclature du top 10 de l'OWASP 2017 (Open Web Application Security Project). Nous avons également étudié les fuites de données majeures survenues en Europe et dans le monde. Il en ressort que les vulnérabilités les plus communes sont liées à l’authentification, au contrôle d’accès et à la protection des données au repos et en transit.

ISO 27701 : le Système de Management des Informations Privées (SMIP)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

L’article 32 du RGPD formalise clairement non seulement les exigences organisationnelles et techniques de sécurité à apporter aux traitements de données à caractère personnel afin de limiter les risques sur la vie privée pour les personnes concernées, mais aussi les exigences d’évaluation et d’amélioration continue permettant de tester et de contrôler régulièrement la conformité et l’efficacité des mesures juridiques et de sécurité. Nous nous intéresserons à synthétiser la nouvelle norme ISO 27701 (août) 2019) formalisant les exigences d’un Système de Management des Informations Privées (SMIP) dans un but d’amélioration continue des mesures organisationnelles et techniques pour assurer la sécurité des traitements de données à caractère personnel. Nous montrerons comment l’implémentation du SMIP permettra aux organismes d’assurer leurs devoirs de conformité au RGPD, d’amélioration continue voire de certification.

À la découverte de l’OSINT

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
117
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

L’investigation en sources ouvertes, plus communément désignée par l’acronyme OSINT est une technique héritée de la sécurité informatique qui se retrouve de plus en plus dans d’autres secteurs. Petit tour d’horizon des techniques et des outils.

Biais cognitifs et organisationnels : comment réussir sa sécurité (enfin, essayer)

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
20
|
Mois de parution
octobre 2019
|
Domaines
Résumé

Les biais psychologiques, affectifs, organisationnels ont souvent le champ libre pour nous entraîner dans les tréfonds de l’erreur lorsque nous avons à gérer des incidents et situations de crise. Façon enclume aux chevilles. En nous inspirant de la manière dont les développeurs peuvent expurger leur code des vulnérabilités les plus courantes et les plus dangereuses, nous verrons comment il est possible d’éviter les affres des biais cognitifs et organisationnels.

Par le même auteur

OSINT : une exploitation offensive de Facebook

Magazine
Marque
MISC
Numéro
66
|
Mois de parution
mars 2013
|
Domaines
Résumé
L'OSINT, ou « Open Source Intelligence », comme son nom ne l'indique pas, n'a rien à voir avec le logiciel libre. Ce terme désigne en effet le renseignement en sources ouvertes, ensemble de techniques utilisées pour acquérir et analyser des données et informations depuis des sources publiquement accessibles. Le postulat de base est le fait que ces données, bien que publiques, ont peu de valeur séparément - tout le contraire du renseignement classique, qui cible en priorité les informations secrètes à très forte valeur ajoutée - mais s'enrichissent mutuellement par leur nombre et leurs différents angles.

Jeux d'argent en ligne : règlements de comptes à OK Corral

Magazine
Marque
MISC
Numéro
51
|
Mois de parution
septembre 2010
|
Domaines
Résumé
La machine est désormais lancée : les États membres de l’Union européenne sont en passe de libéraliser leurs marchés du jeu d’argent en ligne ; une ouverture dont la voie a été tracée par la constitution européenne, qui porte dans son code génétique l’abolition des monopoles nationaux afin de converger vers un marché unique. Et bien que les jeux d’argent aient été exclus de la fameuse « directive Service », qui oblige les États à libéraliser un certain nombre de marchés, la Commission n’entend pas pour autant laisser perdurer les monopoles nationaux.

La cybercriminalité aujourd’hui

Magazine
Marque
MISC
Numéro
41
|
Mois de parution
janvier 2009
|
Domaines
Résumé

Le présent dossier sur la cybercriminalité va aborder plus en détail les points suivants, introduits dans l’article « La cybercriminalité aujourd’hui » : - les hébergeurs « pare-balles », des entreprises très discrètes dédiées entièrement à l’hébergement d’opérations frauduleuses, qui tiennent un véritable rôle d’incubateurs de la malveillance informatique ; - le chantage au déni de service, forme d’extorsion de fonds particulièrement efficace contre des entreprises dont la survie dépend de leur visibilité sur Internet ; - les formes de cybercriminalité impactant les établissements bancaires ainsi que leurs clients, telles que le carding, le phishing ou encore le pharming d’identifiants ; - et, enfin, le blanchiment des fonds dérobés sur la Toile, à travers l’étude de différents procédés de rapatriement et de dissimulation des sommes volées.