La protection des jeux vidéos : du CD-ROM à l'activation en ligne

Magazine
Marque
MISC
Numéro
50
Mois de parution
juillet 2010
Domaines


Résumé

La lutte contre le piratage a été une constante chez les éditeurs de jeux vidéo. La finalité est restée la même : une personne qui n'a pas acheté ou loué un jeu ne doit pas pouvoir l'utiliser. Les méthodes, en revanche, ont évolué, principalement en raison des supports utilisés et des techniques utilisées par les attaquants.Cet article traite des mécanismes de protection rencontrés depuis l'apparition des jeux sur CD-Rom. Celui-ci, par sa grande quantité de stockage et sa durée de vie plus importante, a rendu obsolète la disquette en quelques années. Il montre ensuite l'évolution des protections, avec l'arrivées des DVD et, dernièrement, des mécanismes d'activation en ligne.


1. L'arrivée des CD-Rom

Les premiers jeux sur CD-Rom étaient par nature protégés contre la copie : les graveurs de CD étaient trop chers pour le grand public. De plus, le prix des supports vierges était tellement élevé qu'il n'était presque pas rentable de graver un jeu.

La quantité de données présentes sur un CD-Rom était souvent trop importante pour télécharger l'ISO depuis un FTP. Par exemple, un des premiers jeux sur CD-Rom, 7th Guest, sorti en 1993, occupait 2 CD à lui tout seul, principalement à cause des cinématiques, stockées non compressées sur le disque. Ce fut la grande époque des game rips, c'est-à-dire des versions pirates d'un jeu dont certaines ressources, notamment les vidéos, avaient été supprimées. Les rips ont aujourd'hui quasiment disparu, les connexions haut débit actuelles étant largement suffisantes pour télécharger l'intégralité de plusieurs DVD (voire Blu-ray) en un temps acceptable.

Ces jeux n'étaient, souvent, que...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Investigation numérique de l’image disque d’un environnement Windows

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Une investigation numérique requiert de nombreuses étapes. Celles-ci varient en fonction des données disponibles. Une des plus importantes est l’analyse de la mémoire vive (voir MISC N°111 [1]). L’analyse de la mémoire de masse, constituée des événements propres au système d’exploitation apporte de nouveaux éléments. Une fois celles-ci terminées, la corrélation des deux nous permettra de confirmer d’éventuelles hypothèses.

Sécurisez votre réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Maintenant que notre serveur principal est déployé et que nous y avons appliqué un premier niveau de sécurisation système, occupons-nous de sa sécurisation réseau. Nous allons détailler en quoi les attaques réseau sont primordiales dans notre modèle de menace. Comme nous le verrons, l’accès distant est le risque principal qui guette nos serveurs. Nous allons mettre en œuvre une sécurité en profondeur et les mesures de protection réseau en seront une de ses dimensions importantes.

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.