Exploitation du décodeur de fonte WOFF de Firefox

Magazine
Marque
MISC
Numéro
50
Mois de parution
juillet 2010
Domaines


Résumé

Le 22 mars 2010, la fondation Mozilla a publié un bulletin de sécurité indiquant la correction d'une nouvelle faille de sécurité [1]. Reportée par Evgeny Legerov, elle affecte la version 3.6 de Firefox et a été corrigée dans la version 3.6.2. D'après ce bulletin, le décodeur WOFF contiendrait un integer overflow dans la fonction de décompression des fontes résultant sur un heap overflow dans certains cas : l'utilisation d'une fonte malformée pourrait provoquer le crash du navigateur et entraîner l'exécution d'un code arbitraire. La suite de cet article détaille l'origine de la vulnérabilité et les techniques utilisées pour l'exploiter.


1. Analyse de la vulnérabilité

1.1 Le format WOFF

Depuis la version 3.6 de Firefox, le nouveau format de fonte compressée WOFF (Web Open Font Format) est supporté ; en conséquence, la surface d'attaque s'est trouvée agrandie et une vulnérabilité n'a donc pas tardé à être trouvée.

WOFF encapsule des fontes SFNT (TrueType, OpenType, ou Open Font Format) compressées par l'algorithme zlib. La structure des fontes WOFF est documentée [4] et similaire à celles des fontes SFNT : un répertoire de tables contient l'offset et la longueur des tables de fontes, suivi des tables elles-mêmes (Figure 1).

 

woff

 

Figure 1 : structure d'une fonte au format WOFF

1.2 A la recherche du patch

Bien que le bulletin de sécurité donne des informations assez précises sur la vulnérabilité, aucun lien vers le patch [2] n'est présent. Il est cependant aisé de le trouver grâce au gestionnaire de versions accessible publiquement. Les commentaires du bugzilla...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Migrez de iptables vers nftables

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il y a cinq ans, je lisais un premier article sur nftables [1] : l’outil semblait intéressant, mais il n’était pas disponible sur ma machine. En 2019, une distribution majeure, Debian, a basculé sur nftables avec sa version 10 (Buster) [2] : il est donc temps de voir comment migrer du vénérable pare-feu iptables vers son successeur.

Cas pratique sur la sécurisation d'un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article présente trois exemples de problèmes de sécurité rencontrés sur des clusters Kubernetes, causés par un manque de maîtrise des applications déployées sur un cluster par ses administrateurs ou par les développeurs des applications s’y exécutant. Nous donnons ensuite des pistes afin de mieux maîtriser et sécuriser ces applications.

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.