XSS et overflow : "nihil novis sub sole"

Magazine
Marque
MISC
Numéro
49
Mois de parution
mai 2010
Domaines


Résumé

Résumé de l’épisode précédent : le XSS, en tirant notamment parti de l’API DOM, permet de réaliser des attaques si puissantes que Jeremiah Grossman sous-titrait son livre XSS Attacks paru en avril 2007 « XSS is the New Buffer Overflow, JavaScript Malware is the New Shell Code »2. Il est important d’examiner de plus près cette analogie entre XSS et attaques applicatives classiques afin de bien comprendre toute l’étendue des possibilités offertes par le XSS à un attaquant, notamment à travers l’injection de différents types de codes JavaScript malveillants. Dans la troisième partie de cet article, nous essaierons d’évaluer le risque réel de différents scénarios d’attaques, tirant notamment partie des trois erreurs les plus fréquemment commises à propos du XSS.


Les attaques XSS ne constituent en rien un genre nouveau d’attaque informatique ; elles font partie de la grande famille des attaques par injection, comme le dépassement de tampon.

Dans une attaque applicative classique par dépassement de tampon, on distingue généralement trois phases :

a) L’exploitation de la faille, qui consiste à placer dans une variable une valeur de longueur supérieure à celle de la mémoire qui lui est réservée et contenant un code que l’on souhaite injecter. On écrit donc au-delà du tampon sur la zone mémoire du processus, jusqu’à remplacer une adresse de retour ou des structures internes par l’adresse du code injecté ; cette valeur, contenant le code à exécuter et l’adresse de retour, est communément appelée « charge utile » ou payload en anglais, car elle contient tous les éléments nécessaires à l’exploitation de la faille.

b) L’exécution du code injecté, qui lance généralement un shell, mais qui permet...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

mod_md : quand Apache se met à parler couramment Let's Encrypt

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

L’autorité de certification (AC) Let’s Encrypt a ouvert son service au public le 12 avril 2016. La part du trafic web chiffré ne cessa alors d'augmenter pour représenter actuellement près de 90% du trafic total. Sur le plan technique, Let’s Encrypt a pu réaliser un tel exploit notamment grâce à ACME, son protocole normalisé par l’IETF d’obtention automatisée de certificats. De nombreux clients ACME en ligne de commandes ont été développé et ont répondu à beaucoup de cas d’usage. Plus récemment, une étape supplémentaire a été franchie avec l’intégration de l’obtention de certificats Let’s Encrypt directement au sein de composants d'infrastructures comme HAProxy, Traefik ou les serveurs web Caddy et Apache et son module mod_md. C’est de ce dernier dont nous allons parler ensemble aujourd’hui.

La sécurité des communications 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G commencent à être déployés dans le monde entier, présentés comme le Graal de la technologie cellulaire. Les évolutions proposées par la 5G concernant la sécurité des communications des abonnés sont réelles ; cependant, la technologie actuellement déployée par les opérateurs ne propose bien souvent aucune de ces améliorations. Regardons de plus près ce qui rendra les communications 5G plus sûres à l’avenir.

Introduction au dossier : Tour d’horizon de la sécurité de la 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Le présent dossier est consacré à un tour d’horizon de la sécurité de la cinquième génération de téléphonie mobile, la fameuse 5G. Au-delà des promesses usuelles avec l’arrivée d’un nouveau réseau, plus de débit, moins de latence, plus de service, on notera également l’avalanche de buzzwords et de polémiques qui a entouré sa promotion. On pourrait aussi se pencher sur les questions politiques et économiques sous-jacentes au déploiement de cette technologie, mais MISC n’a pas encore de corner géopolitique (il faut, pour cela, savoir lire entre les lignes).

Exploitation avec Frida en environnement rooté et non rooté sous Android

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

À l'heure du numérique et de la navigation mobile, les statistiques [STATS] montrent bien une envolée de l'utilisation des applications mobiles. De plus, avec le confinement, ces applications ont établi de nouveaux records d'utilisation. Pour comprendre les dessous d'une application mobile, il est parfois nécessaire d'analyser cette dernière dynamiquement (pendant son utilisation), que cela soit dans un environnement rooté ou non en fonction des différentes contraintes.

Sécurité des infrastructures 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G allient encore plus de technologies différentes que les réseaux 4G, ce qui entraîne une complexité de réseau rarement égalée, et donc une sécurité bien difficile à assurer pour les opérateurs comme pour les clients. Malgré les améliorations de sécurité sur le service mobile 5G, il reste de nombreuses manières d’attaquer (et de défendre) les infrastructures 5G de l’opérateur.