Boot sécurisé : premier pas vers l'informatique de confiance ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
48
Mois de parution
mars 2010
Domaines


Résumé

Non, les virus de boot ne sont pas morts. Au contraire, ils ont fait un retour fracassant sous le nom de bootkit. Ignorant le cryptage des disques, ils représentent la solution pour extraire des informations compromettantes lorsque l'accès physique est permis. L'informatique de confiance dont on nous vante les mérites depuis une éternité est-elle un moyen de se débarrasser efficacement et à peu de frais de cette nouvelle menace ?


Qui ne se souvient pas des virus de boot ? Ces fameuses disquettes, un média aujourd'hui révolu, qui une fois oubliées dans leur lecteur pouvaient transmettre un virus au démarrage suivant. Une fois installé, celui-ci se répliquait sur toutes les nouvelles disquettes introduites. C'était l'époque où il fallait se déplacer physiquement pour envoyer des données et où la disquette était le seul support disponible. Aujourd'hui, avec la révolution Internet, les concepteurs de virus ont été remplacés par des pirates avides, préférant la rapidité d'infection en concevant des vers ou la furtivité en concevant des chevaux de Troie quasiment invisibles. Classés parmi les attaques physiques et ne permettant pas d'exploitation à distance, ces virus sont tombés en désuétude. Après une description rapide du processus de démarrage, nous étudierons comment contourner le cryptage d'un disque, que ce soit par la modification de la configuration ou par des bootkits, puis...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Les lolbas, des amis qui vous veulent du bien

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il existe des fichiers nativement présents sur Windows pouvant être détournés par un attaquant et ainsi être utilisés lors des différentes phases de compromission. Dans cet article, nous présenterons quelques cas d’utilisations de ces fichiers par des attaquants, ainsi que des solutions de prévention contre ces attaques.

Sécurité réseau dans un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

En introduisant le concept de micro-services, Kubernetes lance un nouveau défi aux solutions d’isolation et de filtrage réseau : comment gérer les droits d’accès réseau dans une infrastructure en constante mutation et dans laquelle une machine n’a plus un rôle prédéterminé ?

Surveiller son système avec Monit

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

La supervision d’un système en production demeure un enjeu aussi complexe qu’essentiel. Il existe de nombreuses solutions, très complètes, de supervision, mais la plupart adoptent une approche centralisée, qui demande l’utilisation de ressources dédiées. Aujourd’hui, nous étudierons une approche alternative, une solution de supervision décentralisée, nommée Monit.

Fabric, le couteau suisse de l’automatisation

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Fabric est une bibliothèque Python et une interface en ligne de commandes facilitant l’utilisation de SSH, que ce soit pour des applications ou dans le but d’automatiser certaines tâches répétitives d’administration système. La grande force de Fabric est d’être particulièrement simple à utiliser.

Définissez l'architecture de vos serveurs et installez-les

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous réfléchirons aux besoins de sécurité auxquels nos serveurs devront répondre. Il sera d’ailleurs plus question d’architecture que de serveur personnel. Pourquoi cela ? Car nos besoins vont à coup sûr évoluer dans le temps. L’approche la plus pérenne sera donc de mener une réflexion basée sur des services et non sur un serveur unique. Nous allons aussi nous attacher à assurer la résilience de nos services de base. Nos choix d’architecture auront pour objectif de pouvoir mieux détecter, contrer et éventuellement réparer les dommages causés par une attaque informatique. Nous pourrons par exemple restaurer nos services si un attaquant réussissait à prendre le contrôle du serveur. Notre plan de bataille commencera par la définition des grandes lignes de notre infrastructure, puis par la sélection de nos fournisseurs. Nous déploierons ensuite le serveur avec un premier palier de sécurisation système.