Vulnérabilités du moteur PHP

Magazine
Marque
MISC
Numéro
47
Mois de parution
janvier 2010
Domaines


Résumé

Du point de vue d'un auditeur, PHP n'est finalement qu'un vecteur d'entrée parmi d'autres. Un attaquant vise, une fois l'exécution de code PHP arbitraire obtenue, à progresser dans le système d'information (vers le noyau pour élever ses privilèges, vers d'autres applications, vers le réseau interne, ...). Pour cette raison, le moteur PHP s'est doté au fil des ans de divers moyens de protection et de cloisonnement. Pour peu qu'elles soient correctement configurées, ces options peuvent empêcher toute progression vers le système d'exploitation sous-jacent. Cependant, le moteur PHP contient une classe de vulnérabilités inhérente à son architecture. Pire, exploiter ces vulnérabilités permet de s'affranchir de toutes ces protections...


1. Introduction / Contexte

1.1. Vulnérabilités d'interruption

Concernant la sécurité du moteur PHP, Stefan Esser est une référence incontestable. En charge du Hardened PHP Project [HPP], auteur du patch Suhosin [SUHOSIN] (qui renforce la sécurité du moteur PHP) et initiateur du Month Of PHP Bugs [MOPB], Stefan Esser repousse constamment les limites de la sécurité de PHP. Dans une récente présentation intitulée « State of the Art Post Exploitation in Hardened PHP Environment », Stefan détaille une classe de vulnérabilités à part entière, qu'il a nommée « Interruption Vulnerabilities » et qui peut se traduire par « vulnérabilités induites par les interruptions ».

Ce type de vulnérabilités provient des oscillations qu'il est possible de faire, entre le code compilé du moteur PHP et le code PHP interprété. Ces oscillations peuvent se faire de plusieurs manières :

- Définir un gestionnaire d'erreurs, puis provoquer une erreur ;

- Utiliser...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Passez à nftables, le « nouveau » firewall de Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le firewall est un élément important pour sécuriser un réseau. Il est prouvé que la sécurité par l’obscurantisme ne fonctionne pas. Ce n’est donc pas une bonne idée d’utiliser une boîte noire en priant pour que tout se passe bien. Un bon firewall est donc installé sur un système d’exploitation libre. Linux fait évoluer le sien d’iptables vers nftables. Nous montrons dans cet article comment débuter avec la nouvelle mouture.

Introduction au dossier : Sécurité de l’orchestrateur Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Ce dossier s’intéresse à un système de plus en plus déployé aujourd’hui, à savoir l’orchestrateur Kubernetes. Au-delà de l’effet de mode évident dans son adoption actuelle, l’intérêt croissant pour ce projet nous amène forcément à nous poser une question essentielle : qu’en est-il de sa sécurité ? Devenu un standard de facto pour l’orchestration de conteneurs, Kubernetes, qui signifie gouvernail en grec, présente une architecture complexe et les possibilités de se tromper avec des conséquences importantes pour la sécurité d’un cluster sont nombreuses.

Jouons avec l'obfuscation de code

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
242
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Rendre son code illisible lorsque l'on prêche pour l'open source, c'est le mal incarné. Toutefois, il est possible de concevoir que dans certains cas, on souhaite obscurcir des parties d'un code et, surtout d'un point de vue purement technique, cela peut se révéler intéressant.

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.