Emanations électromagnétiques compromettantes des claviers filaires et sans fil – Deuxième partie

Magazine
Marque
MISC
Numéro
46
|
Mois de parution
novembre 2009
|
Domaines


Résumé

Les claviers d'ordinateurs sont souvent utilisés pour transmettre des informations sensibles comme des mots de passe. Puisqu'ils sont constitués de composants électroniques, les claviers émettent inévitablement des ondes électromagnétiques. Ces émanations peuvent être compromettantes en révélant par exemple quelle touche a été frappée. Dans cet article, nous décrivons une nouvelle méthode pour détecter les éventuels signaux compromettants d'appareils électroniques. Nous avons appliqué cette méthode aux claviers d'ordinateurs filaires et sans fil et nous avons découvert quatre différentes techniques qui reposent sur quatre différents signaux compromettants, permettant de recouvrer partiellement ou complètement les touches frappées à distance. Tous les claviers testés (PS2, USB, sans fil, ordinateurs portables) sont vulnérables à au moins une des quatre techniques. La meilleure attaque permet de recouvrer plus de 95% des frappes d'un clavier à plus de 20 mètres de distance. Nous en concluons que les claviers actuellement utilisés ne sont généralement pas suffisamment protégés contre ce type d'attaque.


La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Sécurisation d’un serveur NGINX

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
238
|
Mois de parution
juin 2020
|
Domaines
Résumé

Suite à l'annonce des principaux navigateurs de considérer les sites internet sans chiffrement comme non sécurisés, voire dangereux, à laquelle s'ajoutent les besoins de confidentialité pour les visiteurs et des règles de référencement imposées par les moteurs de recherche, il devient inimaginable de mettre en ligne un serveur sans HTTPS. Voyons donc comment mettre en place cette sécurité, facilement et à moindres frais, sur notre serveur web.

Chipsec, un outil pour les tests de conformité des firmwares

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
|
Mois de parution
mai 2020
|
Domaines
Résumé

La vérification qu'une plateforme PC est correctement configurée pour limiter l'exposition de celle-ci est fastidieuse et complexe si elle est effectuée manuellement. L'outil Chipsec permet de faciliter grandement ces opérations, tant par son support des différents modes d'accès que par celui des différentes plateformes. Cet article présente son fonctionnement interne et son utilisation à des fins de tests de conformité.

9P, le protocole parfait pour l’IoT

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
|
Mois de parution
mai 2020
|
Domaines
Résumé

Plutôt que de faire passer du JSON sur la couche HTTP, faisons un saut dans le passé pour voir à quoi le futur pourrait ressembler. Développé à partir de la fin des années 80 à Bell Labs, le système d’exploitation Plan 9 utilise le protocole 9P pour rendre le réseau cohérent, sûr et transparent, trois caractéristiques qui manquent à l’IoT...

Secure Software Development LifeCycle

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
|
Mois de parution
mai 2020
|
Domaines
Résumé

Selon IBM, en 2019 il fallait en moyenne 206 jours pour identifier une brèche de sécurité puis 108 jours pour que la correction soit effective. Quelles sont les mesures à mettre en place pour découvrir les vulnérabilités des applications avant qu’elles ne soient déployées en production ?

Utiliser le CVE-2020-0601 pour obtenir un accès à distance via un navigateur

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
|
Mois de parution
mai 2020
|
Domaines
Résumé

De nombreuses applications tierces se basent sur les API Windows pour vérifier les signatures des binaires avant installation ou chargement. En particulier, des plugins de navigateurs peuvent permettre le déploiement de programmes pour l'ajout de fonctionnalités ou les mises à jour. La parution du CVE-2020-0601 ouvre une surface d'attaque inédite pour tous ces plugins.

Par le même auteur

Cryptanalyse du protocole WEP

Magazine
Marque
MISC
Numéro
53
|
Mois de parution
janvier 2011
|
Domaines
Résumé
Dans cet article, nous allons détailler les vulnérabilités cryptographiques du protocole WEP. Nous allons premièrement étudier les mécanismes de confidentialité, ainsi que leurs faiblesses. L'objectif est de détailler chronologiquement comment les vulnérabilités de WEP ont été découvertes et mettre en lumière les liens entre celles-ci. Nous allons également présenter les nouvelles attaques sur WEP découvertes en août 2010. Les descriptions de ces attaques se veulent intuitives, mais les références aux articles techniques seront données pour permettre au lecteur intéressé d'avoir accès à tous les détails. Nous allons également présenter les risques liés aux mécanismes d'intégrité et d'authentification.

Emanations électromagnétiques compromettantes des claviers filaires et sans fil – Deuxième partie

Magazine
Marque
MISC
Numéro
46
|
Mois de parution
novembre 2009
|
Domaines
Résumé

Les claviers d'ordinateurs sont souvent utilisés pour transmettre des informations sensibles comme des mots de passe. Puisqu'ils sont constitués de composants électroniques, les claviers émettent inévitablement des ondes électromagnétiques. Ces émanations peuvent être compromettantes en révélant par exemple quelle touche a été frappée. Dans cet article, nous décrivons une nouvelle méthode pour détecter les éventuels signaux compromettants d'appareils électroniques. Nous avons appliqué cette méthode aux claviers d'ordinateurs filaires et sans fil et nous avons découvert quatre différentes techniques qui reposent sur quatre différents signaux compromettants, permettant de recouvrer partiellement ou complètement les touches frappées à distance. Tous les claviers testés (PS2, USB, sans fil, ordinateurs portables) sont vulnérables à au moins une des quatre techniques. La meilleure attaque permet de recouvrer plus de 95% des frappes d'un clavier à plus de 20 mètres de distance. Nous en concluons que les claviers actuellement utilisés ne sont généralement pas suffisamment protégés contre ce type d'attaque.

Émanations électromagnétiques compromettantes des claviers filaires et sans fil

Magazine
Marque
MISC
Numéro
44
|
Mois de parution
juillet 2009
|
Domaines
Résumé

Les claviers d'ordinateurs sont souvent utilisés pour transmettre des informations sensibles comme des mots de passe. Puisqu'ils sont constitués de composants électroniques, les claviers émettent inévitablement des ondes électromagnétiques. Ces émanations peuvent être compromettantes en révélant par exemple quelle touche a été frappée. Dans cet article, nous décrivons une nouvelle méthode pour détecter les éventuels signaux compromettants d'appareils électroniques. Nous avons appliqué cette méthode aux claviers d'ordinateurs filaires et sans fil et nous avons découvert quatre différentes techniques qui reposent sur quatre différents signaux compromettants, permettant de recouvrer partiellement ou complètement les touches frappées à distance. Tous les claviers testés (PS2, USB, sans fil, ordinateurs portables) sont vulnérables à au moins une des quatre techniques. La meilleure attaque permet de recouvrer plus de 95 % des frappes d'un clavier à plus de 20 mètres de distance. Nous en concluons que les claviers actuellement utilisés ne sont généralement pas suffisamment protégés contre ce type d'attaque.