Analyse statique des programmes Java et leurs contextes d'utilisation

Magazine
Marque
MISC
Numéro
46
Mois de parution
novembre 2009
Domaines


Résumé

L'analyse statique consiste dans l'analyse de code (source ou compilé) d’un programme et a pour but de déduire des informations sur ce programme sans l'exécuter. Une telle approche peut être très utile, car elle peut automatiser la détection des erreurs dans le code, des failles de sécurité, d'estimation de consommation de ressources de calcul, elle peut être utilisée par des compilateurs d'optimisation, etc. Les techniques d'analyse statique sont fondées sur des modèles mathématiques formels, ce qui donne une forte garantie dans les processus de certification. Cela est intéressant quand il s'agit d'établir qu'une certaine propriété est satisfaite par un code critique ou sensible avant son déploiement dans les cartes bancaires, les avions, les lignes de métro automatisées, etc. Dans ce qui suit, nous présentons plusieurs approches d'analyse statique, ainsi que plusieurs scénarios d'utilisation.


1. Introduction

Les ingénieurs informaticiens savent très bien jusqu'à quel point la recherche d'une erreur dans le code s'avère pénible. Souvent ces erreurs sont dues au fait que le développeur a oublié d'initialiser une variable avant de la déréférencer, qu'un tableau est accédé en dehors de sa longueur, qu'un objet est « casté » vers un type qui n'est pas compatible avec son type dynamique, etc. Une fois qu'on a remarqué un comportement inattendu du programme qu'on écrit (typiquement, ça plante), on peut être confronté à des heures de débogage pour identifier l'endroit d'où l'erreur provient. Bien sûr, la difficulté de la recherche de l'erreur dépend surtout de la complexité de code ainsi que de la sémantique de langage de programmation (les langages de haut niveau comme Java sont plus faciles à manipuler que des langages qui sont plus proches de langages machine comme C). Par exemple, pour le code Java qui suit :

class Person{

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Zéro SQLi malgré les développeurs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Nous proposons une méthode pour effectuer des requêtes SQL qui garantit l'invulnérabilité aux injections SQL, y compris lorsqu'elle est utilisée par un développeur pressé ou incompétent, contrairement aux requêtes paramétrées. Basée sur l'utilisation d'arbres de syntaxe abstraite, elle permet facilement de construire des requêtes dynamiques et est plus facile à mettre en œuvre qu'un ORM. Nous proposons une bibliothèque Java implémentant nos idées, mais la méthode peut s'appliquer à d'autres langages de programmation et d'autres types de requêtes.

Introduction à QBDI et ses bindings Python

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
Mois de parution
mai 2020
Domaines
Résumé

Le présent article traite de l'outil d'instrumentation dynamique QBDI. C'est un framework de DBI (Dynamic Binary Instrumentation), comparable à d'autres projets publics tels qu’Intel PIN, Valgrind ou encore DynamoRIO. Avant d'entrer dans le vif du sujet, quelques rappels peuvent s'avérer nécessaires…

Introduction au dossier : Python au service de la recherche et l’exploitation de vulnérabilités

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
Mois de parution
mai 2020
Domaines
Résumé

Quand on s’adonne aux plaisirs de la sécurité informatique, il est ce moment où doivent s’aligner les idées et la pratique, c’est-à-dire la production d’une preuve de concept. Et quand il faut écrire du code, le choix du langage s’impose forcément : d’un côté, il y a les contraintes fortes qui nous donnent des possibilités restreintes, et de l’autre il y a nos bas instincts qui prennent la solution qui produira le plus rapidement possible le résultat escompté.