Une introduction au système AS/400 et à sa sécurité

Magazine
Marque
MISC
Numéro
41
Mois de parution
janvier 2009
Domaines


Résumé

La plupart des personnes ayant un intérêt pour la sécurité ont l’habitude de travailler sur des systèmes ouverts, tels que Windows, Unix, Linux. Peu ont déjà pratiqué un système d’exploitation tel qu’OS/400. Or, ces systèmes sont utilisés par des milliers d’entreprises à travers le monde et contiennent souvent les informations les plus critiques de ces organisations : comptes bancaires, numéros de cartes de crédit, listes clients… Au vu de la criticité de ces informations, maintenir une configuration sécurisée doit être un impératif. Cet article introductif présente les principes de fonctionnement d’un système OS/400 et les éléments-clés de sa sécurisation.


1. Présentation du système OS/400

1.1 Un peu d’histoire

OS/400 est un système d'exploitation conçu par IBM pour ses machines de la gamme AS/400, iSeries et i5 (ou System i). Il s'agit d'un système dédié à l'informatique de gestion, qui intègre des technologies brevetées comme un système de fichiers objet et une base de données embarquée.

Pour rappel, l'AS/400 a été commercialisé en 1988. Il a été renommé « iSeries » en 2000, puis « System i5 » en 2004. Qu'il s'agisse d'AS/400, d’iSeries ou de System i5, l'ensemble des serveurs de cette famille a été nommé « System i ». La naissance des AS/400 iSeries a vu apparaître la possibilité de « découper » une machine physique en plusieurs machines logiques (ou « machines virtuelles »). Puis, de façon naturelle, il est désormais possible de faire tourner d'autres systèmes que l'OS/400 sur ces machines logiques appelées « partitions logiques ».

 

Image1

 

Figure 1 : Exemple de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Comprendre les bases de données relationnelles

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Indispensables pour le stockage et le traitement massif de données, les bases de données relationnelles sont partout. Si elles sont utilisées principalement pour l’informatique de gestion, on les rencontre également dans des domaines aussi divers que les sites web, les systèmes d’exploitation ou même les jeux vidéo. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir les principaux concepts qui sous-tendent leur fonctionnement.

Introduction au dossier : Sécurisez vos serveurs et votre réseau local

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

2020 aura été une année marquante pour nos vies et nos sociétés. Il aura fallu se réinventer, trouver des solutions à des situations exceptionnelles. Dans les entreprises, l'Éducation ou la Santé, la mobilisation des ressources informatiques aura été maximale. Nos infrastructures auront ployé, tangué, parfois presque craqué, mais au final, cela aura tenu.

Passez à nftables, le « nouveau » firewall de Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le firewall est un élément important pour sécuriser un réseau. Il est prouvé que la sécurité par l’obscurantisme ne fonctionne pas. Ce n’est donc pas une bonne idée d’utiliser une boîte noire en priant pour que tout se passe bien. Un bon firewall est donc installé sur un système d’exploitation libre. Linux fait évoluer le sien d’iptables vers nftables. Nous montrons dans cet article comment débuter avec la nouvelle mouture.

Introduction au dossier : Sécurité de l’orchestrateur Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Ce dossier s’intéresse à un système de plus en plus déployé aujourd’hui, à savoir l’orchestrateur Kubernetes. Au-delà de l’effet de mode évident dans son adoption actuelle, l’intérêt croissant pour ce projet nous amène forcément à nous poser une question essentielle : qu’en est-il de sa sécurité ? Devenu un standard de facto pour l’orchestration de conteneurs, Kubernetes, qui signifie gouvernail en grec, présente une architecture complexe et les possibilités de se tromper avec des conséquences importantes pour la sécurité d’un cluster sont nombreuses.