Les changements climatiques et les logiciels malicieux

Magazine
Marque
MISC
Numéro
38
|
Mois de parution
juillet 2008
|
Domaines


Résumé

Pour s’adapter aux changements d’environnement qui s’accomplissent toujours plus rapidement, les logiciels malicieux sont en perpétuelle évolution. Cette progression est observable en étudiant Storm. Ce logiciel malicieux est un de ceux qui a le plus attiré l'attention des médias ces derniers mois. Les auteurs de Storm investissent beaucoup d'efforts pour y implémenter des technologies novatrices afin de construire un puissant réseau de systèmes infectés tout en évitant d’être détecté par les outils de sécurité. Cet article donne un historique de cette menace, un aperçu des ses spécificités techniques et de ses mécanismes de communication.


La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Introduction au dossier : Zero Trust : avenir de la sécurité ou chimère marketing ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Derrière ce titre modéré, il aurait été trop facile d’être provocateur, se cache une référence que nos lecteurs historiques auront relevée. Il y a plus de dix ans maintenant, au SSTIC 2008, Cédric Blancher donnait une conférence dont le titre était : « Dépérimétrisation : Futur de la sécurité ou pis aller passager ? ». Les constats de l’époque, qui ne doivent pas être loin pour de nombreuses entreprises encore aujourd’hui, sont que les paradigmes de sécurité des réseaux informatiques ont des limites importantes : difficulté à mettre en place du contrôle d’accès ainsi qu’une segmentation et un filtrage réseau efficace.

Sécurité de l'implémentation standard de VXLAN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Cet article de sensibilisation met en avant une faiblesse de la RFC 7348 permettant de réaliser une attaque du type « homme du milieu ». Il décrit d'abord le fonctionnement de VXLAN, explique ensuite le mécanisme exploité et les dangers associés, puis propose des recommandations ainsi qu'une alternative.

Sockets, paquets, captures réseau : quelques outils pour les manipuler

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Qu’il s’agisse d’aller changer un bit dans l’en-tête IP d’un paquet, de faire des statistiques sur une capture réseau, de faire un MITM ou d’aller mettre en écoute un port pour faire un reverse shell pas cher, il convient de s’outiller correctement. Cet article vous présente un tour d’horizon de quelques outils et astuces indispensables pour qui voudrait maîtriser un peu plus ce qui se passe au niveau réseau.

De l'utilisation d'une bibliothèque à l'exécution d'un code arbitraire

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous présentons une vulnérabilité de la version 3.1 de Commons Collections. Cette vulnérabilité, nommée « CommonsCollections1 », permet à un attaquant l’exécution d’un code arbitraire ou Remote Code Execution (RCE). Ce travail reprend certains concepts des deux articles publiés dans les versions précédentes de MISC en 2018 et 2019 [1,2].

Le principe de confiance minimale appliqué au Cloud Computing

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Avoir la capacité d’identifier des utilisateurs au-delà du système d’information et d’exposer des applications sans la nécessité de passer par un lien réseau de confiance sont deux éléments nécessaires d’une approche Zero-Trust, mais ce ne sont pas forcément des éléments suffisants. Ces applications reposent sur d’autres composants d’infrastructure (comme les serveurs et systèmes de stockage virtualisés) et il est possible d’appliquer une approche de confiance minimale dans ces éléments afin de renforcer la sécurité de ces applications.L’utilisation du Cloud Computing est un bon exemple, car son modèle de responsabilités partagées nécessite une forme de confiance mutuelle entre le fournisseur et l’utilisateur, nous allons donc voir dans cet article comment appliquer un principe de confiance minimale des couches logicielles aux couches matérielles.

Par le même auteur

Malware : du nouveau sous le capot ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
47
|
Mois de parution
janvier 2010
|
Domaines
Résumé

Depuis que les logiciels malveillants ont dépassé l'étape des preuves de concept, leur qualité et surtout leur nombre sont en croissance. Cet article donne une description de quelques caractéristiques de malwares que nous avons observés au cours des derniers mois. Ces observations montrent dans quelles directions évoluent ces programmes.

Analyse en profondeur de Waledac et de son réseau

Magazine
Marque
MISC
Numéro
45
|
Mois de parution
septembre 2009
|
Domaines
Résumé

Waledac a fait son apparition sur internet vers la fin de l'année 2008. Ce malware a d'abord attiré l'attention des chercheurs par sa ressemblance avec la célèbre famille « Storm », qui venait alors de s'éteindre. Au-delà de ce probable lien de filiation, Waledac est particulièrement intéressant en lui-même, ne serait-ce que parce que les machines du botnet qu'il constitue communiquent à l'aide d'un protocole peer-to-peer « maison », ou bien encore parce que ses techniques de protection logicielles s'avèrent particulièrement efficaces contre les antivirus. Dans cet article, nous commencerons par établir l'historique de Waledac, puis nous décrirons ses caractéristiques techniques et leur évolution dans le temps. Ensuite, nous étudierons la structure du botnet et l'algorithme de communication utilisé. Pour finir, des attaques avancées contre le botnet seront présentées et nous évoquerons les liens avec la famille « Storm » en conclusion.

Les changements climatiques et les logiciels malicieux

Magazine
Marque
MISC
Numéro
38
|
Mois de parution
juillet 2008
|
Domaines
Résumé

Pour s’adapter aux changements d’environnement qui s’accomplissent toujours plus rapidement, les logiciels malicieux sont en perpétuelle évolution. Cette progression est observable en étudiant Storm. Ce logiciel malicieux est un de ceux qui a le plus attiré l'attention des médias ces derniers mois. Les auteurs de Storm investissent beaucoup d'efforts pour y implémenter des technologies novatrices afin de construire un puissant réseau de systèmes infectés tout en évitant d’être détecté par les outils de sécurité. Cet article donne un historique de cette menace, un aperçu des ses spécificités techniques et de ses mécanismes de communication.

Infection sur la toile

Magazine
Marque
MISC
Numéro
37
|
Mois de parution
mai 2008
|
Domaines
Résumé

Au cours du mois de janvier, des dizaines de serveurs web ont été piratés simultanément. L’intrus ne visait ni la gloire, ni les informations stockées sur ces serveurs. Cette offensive n’était que la première étape d’une attaque élaborée visant à installer de façon furtive des logiciels malicieux sur les ordinateurs visitant ces serveurs web. Dans cet article, nous verrons quelles ont été les modifications faites au contenu des serveurs. Nous étudierons ensuite les vecteurs d’attaques utilisés pour infecter les visiteurs et la charge active de l’attaque, c'est-à-dire le binaire qui est installé après une infection. Nous pensons que cette opération est digne de mention parce qu’elle offre un bon exemple de la nouvelle génération d’attaques que nous observons sur l’Internet. De nos jours, les attaquants veulent discrètement infecter un grand nombre de systèmes et ainsi accumuler d’importantes sommes de profit.