Infection sur la toile

Magazine
Marque
MISC
Numéro
37
Mois de parution
mai 2008
Domaines


Résumé

Au cours du mois de janvier, des dizaines de serveurs web ont été piratés simultanément. L’intrus ne visait ni la gloire, ni les informations stockées sur ces serveurs. Cette offensive n’était que la première étape d’une attaque élaborée visant à installer de façon furtive des logiciels malicieux sur les ordinateurs visitant ces serveurs web. Dans cet article, nous verrons quelles ont été les modifications faites au contenu des serveurs. Nous étudierons ensuite les vecteurs d’attaques utilisés pour infecter les visiteurs et la charge active de l’attaque, c'est-à-dire le binaire qui est installé après une infection. Nous pensons que cette opération est digne de mention parce qu’elle offre un bon exemple de la nouvelle génération d’attaques que nous observons sur l’Internet. De nos jours, les attaquants veulent discrètement infecter un grand nombre de systèmes et ainsi accumuler d’importantes sommes de profit.


 

1. Introduction

Au début de l’année, nous avons reçu plusieurs mentions d’utilisateurs rapportant que certains sites web qu’ils visitaient tentaient d’installer des logiciels malicieux (malware) sur leurs postes de travail. Cette information s’est rapidement propagée dans les médias [1]. Après investigation, nous avons découvert que des dizaines de sites web, dispersés à travers le monde, étaient utilisés pour exploiter des vulnérabilités dans les navigateurs Internet. Lorsque l’exploitation est fructueuse, un logiciel malicieux était installé sur l’ordinateur des visiteurs. Au cours de nos recherches, nous avons identifié des serveurs piratés dans les pays suivants : Brésil, Mexique, Pakistan, Royaumes Unis, France et États-Unis.

Les serveurs utilisés pour l’attaque n’ont pas beaucoup de caractéristiques communes sauf qu’ils utilisent tous le serveur web Apache [2] sous un environnement Unix. Le contenu des sites piratés...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Avec le Spanning Tree Protocol, suis-je en sécurité dans mon réseau ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans le cadre des hors-séries sur les retours aux fondamentaux, cet article aura comme sujet le protocole STP (Spanning Tree Protocol). Inventé en 1985 par Radia Perlman, il permet principalement d’assurer une liaison réseau redondante et sans boucle. Ce protocole étant primordial au sein d’un réseau de moyenne à grande envergure, s’il n’est pas correctement configuré, cela pourra alors permettre à des attaquants de compromettre le réseau.

Covid-19, télétravail : mise en œuvre d’accès distants sécurisés pour se rapprocher du SI

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Les mesures de confinement prises par le gouvernement mi-mars 2020 pour contrer la propagation du Covid-19 ont poussé les entreprises et administrations de toutes tailles à promouvoir le télétravail. Cet article présente le retour d’expérience d’une partie de l’équipe EDF en charge des « accès distants sécurisés » pendant cette période.

Surveillance des accès de production en télétravail

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Il est courant de protéger l'accès aux infrastructures de production au travers de VPN ou de bastions SSH, et beaucoup d’organisations limitent encore ces points d'entrée à leur infrastructure interne. Lorsque l'organisation passe en mode télétravail à 100%, il faut forcément permettre l'accès depuis des adresses IP arbitraires, et se pose alors la question de surveiller ces accès pour détecter et bloquer rapidement une tentative d'accès malveillante.