Sécurisez votre réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines


Résumé

Maintenant que notre serveur principal est déployé et que nous y avons appliqué un premier niveau de sécurisation système, occupons-nous de sa sécurisation réseau. Nous allons détailler en quoi les attaques réseau sont primordiales dans notre modèle de menace. Comme nous le verrons, l’accès distant est le risque principal qui guette nos serveurs. Nous allons mettre en œuvre une sécurité en profondeur et les mesures de protection réseau en seront une de ses dimensions importantes.


1. Modèle de menace de notre infrastructure

1.1 La menace de l’accès physique à nos serveurs

À moins que vous n’ayez des adversaires étatiques (sic) ou commerciaux extrêmement agressifs, le principal risque encouru par votre infrastructure n’est pas un accès physique à vos serveurs. En effet, cela impliquerait un accès privilégié au centre de données qui héberge vos serveurs ou à défaut, à un KVM connecté dessus. Un KVM est un combiné regroupant un clavier, un écran et une souris mutualisés entre plusieurs serveurs. Nous pouvons décider dans une relative sérénité de nous concentrer sur d’autres types de menaces.

1.2 Le réseau, la porte d’entrée universelle menant à nos données

Nos différents serveurs doivent impérativement « écouter » sur le réseau pour rendre les services dont nos utilisateurs ont besoin. Par « écouter », nous entendons qu’un processus de votre serveur reçoit des informations transmises en TCP ou en UDP...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Définissez l'architecture de vos serveurs et installez-les

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous réfléchirons aux besoins de sécurité auxquels nos serveurs devront répondre. Il sera d’ailleurs plus question d’architecture que de serveur personnel. Pourquoi cela ? Car nos besoins vont à coup sûr évoluer dans le temps. L’approche la plus pérenne sera donc de mener une réflexion basée sur des services et non sur un serveur unique. Nous allons aussi nous attacher à assurer la résilience de nos services de base. Nos choix d’architecture auront pour objectif de pouvoir mieux détecter, contrer et éventuellement réparer les dommages causés par une attaque informatique. Nous pourrons par exemple restaurer nos services si un attaquant réussissait à prendre le contrôle du serveur. Notre plan de bataille commencera par la définition des grandes lignes de notre infrastructure, puis par la sélection de nos fournisseurs. Nous déploierons ensuite le serveur avec un premier palier de sécurisation système.