À la découverte de Smalltalk

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
45
Mois de parution
juin 2019
Domaines


Résumé
Parfois les noms sont trompeurs et ne croyez donc pas que Smalltalk est un petit langage de programmation. La clarté des concepts cache un outil d’une grande polyvalence et d’une réelle expressivité. Négligé depuis la fin des années 90, Smalltalk reste pourtant un joyau de l’ingénierie logicielle et constitue la source d’inspiration de nombreux langages contemporains tels que Ruby ou Objective C. Partons à la rencontre de ce précurseur.

Smalltalk est le langage idéal pour découvrir la programmation et plus particulièrement la programmation orientée objet. C’est un langage simple, mais pas simpliste permettant d’écrire rapidement une application. L’intégralité de sa syntaxe tient sur une carte postale. Il facilite la maintenance logicielle et surtout, il vous permet d’acquérir de bonnes pratiques dans l’écriture de code.

Dans cet article, vous allez découvrir les bases de la programmation en Smalltalk et réaliser un petit logiciel pour Linux. Celui-ci sera une implémentation du jeu de la vie fonctionnant dans une fenêtre du terminal.

1. Un peu d’histoire

Le langage Smalltalk est né au sein de l’équipe Software Concepts Group du centre de recherche Xerox à Palo Alto (PARC [1]) durant les années 70. C’est dans ce lieu propice à l’innovation que sont nées de nombreuses technologies qui nous sont devenues familières comme l’usage d’une interface graphique, le principe du WYSIWYG,...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Mise au point à distance avec GDB

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
111
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le débogueur GDB est un outil indispensable pour la mise au point de programmes, a fortiori dans le cas du développement croisé (mise au point à distance ou « remote debug »). Dans cet article, nous allons voir comment mettre en place différentes solutions suivant plusieurs cas de figure (programme en espace utilisateur, noyau Linux statique ou pilote en espace noyau). Afin de permettre au plus grand nombre de lecteurs de tester les exemples décrits, nous utiliserons l’émulateur QEMU (et Buildroot) pour les démonstrations.

Jouons avec l'obfuscation de code

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
242
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Rendre son code illisible lorsque l'on prêche pour l'open source, c'est le mal incarné. Toutefois, il est possible de concevoir que dans certains cas, on souhaite obscurcir des parties d'un code et, surtout d'un point de vue purement technique, cela peut se révéler intéressant.

Le point sur le débogage en Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
111
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il n'existe pas une unique façon de déboguer du code en Python. Dans cet article, nous allons faire un rapide tour des différentes techniques qui s'offrent à vous pour traquer les bugs.

Les bases de LaTeX sous GNU/Linux et Windows

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
242
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Et si nous retournions aux sources ? Des articles sont régulièrement consacrés à LaTeX dans ce magazine, mais comment les utiliser si l'on part de zéro ? Dans cet article, je vous propose de voir ou revoir comment installer LaTeX, configurer un éditeur et gérer les extensions/paquets pour une utilisation sous GNU/Linux ou Windows. Une sorte de guide de survie pour prof de maths, en cas d'obligation d'enseignement à distance...

Débugage facile avec Sentry

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
111
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nous le savons tous, aucun code n’est exempt de bugs. Nous avons beau écrire tous les tests unitaires du monde, tous les tests fonctionnels, avoir une couverture du code par nos tests de 200 %, il y a toujours des bugs qui passent à travers les mailles du filet. Sentry est là pour vous aider à les trouver et à les corriger grâce à vos utilisateurs, et ce, sans qu’ils ne s’en rendent compte.