Retrouvez vos « bons » vieux jeux DOS avec DOSBox

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
41
Mois de parution
février 2018
Domaines


Résumé
Dès les débuts du PC au commencement des années 80 (du siècle dernier !), des jeux sont apparus pour ce qui était alors le système roi, l’horrible DOS – alimentant une guéguerre assez puérile avec les partisans d’Apple, d’Amiga ou des consoles dédiées. Certains jeux connurent un énorme succès, mais beaucoup disparurent avec le DOS il y a presque vingt ans. Heureusement, ces anciennes gloires peuvent ressusciter grâce à l’émulateur DOSBox.

Techniquement parlant, le système MS-DOS [2] tel que maintenu par Microsoft (la version la plus répandue) a réellement disparu avec Windows XP en 2001 – bien que nombre de ses tares originelles nous poursuivent encore. Mais il était devenu pratiquement invisible pour la plupart des utilisateurs depuis Windows 95, en… 1995. Les successeurs et alternatives, comme FreeDOS et DR-DOS, demeurèrent relativement confidentiels. Par ailleurs, changer de machine ou la redémarrer pour lancer un autre système, simplement pour quelques minutes de distraction, est aussi pénible que laborieux.

L’émulateur DOSBox [1] a pour vocation de simuler complètement un « vieux » PC typique des années 1980-1990. Non seulement le système DOS est reproduit avec support de mémoire étendue EMS/XMS, mais aussi le matériel : tout se passe comme si vous utilisiez un processeur 80286 ou 80386, avec une carte graphique d’époque (du CGA au compatible VESA) et une carte son à l’avenant (type...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Programmation avec le 6502 : découverte de la NES

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
34
Mois de parution
juillet 2020
Domaines
Résumé

Dans les articles précédents, nous avons étudié de près le langage d'assemblage du microprocesseur 6502. Et même si j'ai essayé d'étayer le tout avec beaucoup d'exemples, tout cela est resté très théorique. Aujourd'hui, nous allons vraiment passer à la pratique en réalisant des programmes graphiques pouvant s'exécuter sur une véritable console NES ou sur un émulateur.

Programmation avec le 6502 : trigonométrons !

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
33
Mois de parution
avril 2020
Domaines
Résumé

Lors du précédent article, nous avons parcouru les différents modes d'adressage du 6502, ce qui nous a permis d'élaborer quelques algorithmes simples, notamment pour réaliser des additions ou soustractions sur des nombres entiers de plus de 8 bits et même, des multiplications. Aujourd'hui, nous allons continuer dans cette voie en nous intéressant à la division et même aux nombres décimaux (à virgule), ce qui nous permettra de mettre un pied dans le monde effrayant de la trigonométrie !

Programmation avec le 6502 : adressage et mathématiques

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
Mois de parution
janvier 2020
Domaines
Résumé

L'article précédent était assez pessimiste et peut-être même un peu rébarbatif, avec cette liste des instructions du 6502. On était arrivé à la conclusion que les possibilités de ce processeur étaient finalement assez limitées : opérations seulement sur 8 bits, pas de multiplications ni de divisions, pas de nombre à virgule, très très peu de registres utilisables (A, X et Y).

Faites dialoguer une carte Arduino avec un vieux Commodore 64

Magazine
Marque
Contenu Premium
Domaines
Résumé

Il y a des jours où il nous arrive des idées saugrenues mais où, plutôt que de les chasser rapidement de notre esprit, on fonce tête baissée pour les mettre en œuvre. Le jour où je me suis mis en tête de connecter un Commodore 64 à une carte Arduino pour les faire communiquer était un de ceux-là. Pire encore, hors de question de faire cela en BASIC. Si c'est du C côté Arduino, ce sera aussi du C côté Commodore 64 !

Programmation avec le 6502

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
31
Mois de parution
octobre 2019
Domaines
Résumé

Il y a quelques années, les musiques des années 70 et 80 sont revenues à la mode. Puis, cela a été le tour du rétrogaming. Et voici venu le temps du rétrocomputing. Créer de petits programmes ou même des jeux à l’ancienne, tout en assembleur sur de très vieilles machines 8 bits n’est pas si complexe que ça. C’est d’ailleurs le but de cette série, qui s’intéresse à la mise en œuvre d’un des tout premiers microprocesseurs.