Accélérez vos rendus

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
37
Mois de parution
octobre 2016
Domaines


Résumé
NVIDIA ou AMD... quelle que soit la marque de votre carte graphique, elle recèle une puissance que vous ne soupçonnez peut-être pas ! En effet, leurs multiples cœurs peuvent accélérer de façon impressionnante les rendus de vos scènes. Ces technologies, développées par les deux marques concurrentes permettent en effet de rendre utilisable la puissance de calcul des processeurs graphiques par les logiciels qui les supportent à l'instar de Blender !

1. Accélérez vos rendus

Les processeurs graphiques ou GPU (Graphic Processing Unit) intègrent de nombreux cœurs qui peuvent être détournés de leur utilisation première afin que leur puissance de calcul puisse exécuter des opérations normalement réservées au microprocesseur de l'ordinateur. Cette technologie se nomme CUDA chez NVIDIA et Stream Computing chez AMD. NVIDIA propose donc le pilote propriétaire CUDA. Il est cependant possible d'installer le pilote open source nommé OpenCL bien qu'il soit moins performant que le pilote CUDA. Celui-ci est généralement disponible dans les dépôts de votre distribution. Les cartes AMD quant à elles supportent l'OpenCL.

Une Ge-Force GTX-960 a 1024 cœurs sous le capot et une GTX-1080 n’en totalise pas moins de 2560 ! Pour obtenir un gain de vitesse significatif, il faut une carte suffisamment puissante. En effet, les 96 cœurs CUDA d'une GTX730 (~60€) risquent de vous paraître bien poussifs, alors que les 2560 cœurs d'un...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Déploiements reproductibles dans le temps avec GNU Guix

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
113
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Pour la recherche scientifique comme pour d'autres domaines, on a souvent besoin de reproduire un environnement logiciel à l'identique non seulement sur différentes machines, mais aussi à différents instants dans le temps. Docker et les machines virtuelles, qui sont souvent la solution choisie pour répondre à ce besoin, ont des limitations qu’il est facile de ne pas voir. Cet article illustre l’utilisation de GNU Guix pour des déploiements reproductibles, au bit près, dans l’espace et dans le temps.

Générer et manipuler des images ISO

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
124
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Quand bien même leur usage s’est quelque peu atténué au profit d’autres supports de stockage de masse depuis plusieurs années, les CD-ROM et autres DVD-ROM ont toujours une utilité en 2020 : stockage de données, création de disques bootables (pour distributions GNU/Linux entre autres), disques multimédias... S’il est vrai que sa durée de vie a été surestimée à une époque (peut-être pour favoriser son utilisation), la bonne vieille galette n’est pas encore morte, et il lui reste encore de beaux jours à vivre.

Gérez vos projets Git en mode graphique avec GitKraken

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
124
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Je vous ai précédemment présenté GitLab [0], une forge logicielle utilisant Git vous permettant une gestion globale de vos projets en équipe. Comme nous l’avions vu, une connaissance minimale de Git était nécessaire pour l’utilisation de GitLab. Certains de vos collaborateurs ne sont peut-être pas à l’aise avec la ligne de commandes, ne veulent tout simplement pas l’utiliser ou encore ne veulent pas apprendre la syntaxe des commandes Git. GitKraken [1] est fait pour eux. Il leur permettra de réaliser toutes les opérations Git à l’aide d’une interface graphique.

Le DevOps en pratique

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
124
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Aujourd’hui, le terme DevOps est au cœur de la transformation digitale. En effet, lorsqu’on évoque l’agilité dans le cycle de vie de développement logiciel, on est amené à pratiquer des méthodologies permettant d’accélérer d’une part le processus de développement et de fiabiliser la production logicielle d’un autre côté. Parmi ces méthodologies (Scrum, Kanban…), le DevOps est certainement celle qui a été adopté par la plupart des entreprises ayant comme activité principale ou annexe, la digitalisation de leur système d’information pour faire face au défi que représente l’essor des technologies numériques. Dans cet article, nous ferons un premier tour d’horizon de la partie outillage du DevOps. Il existe une panoplie d’outils et il est impossible de les évoquer tous dans un seul article, car chaque outil nécessiterait un ouvrage à part entière.