La notation musicale avec LilyPond et Frescobaldi

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
29
Mois de parution
février 2014
Domaines


Résumé
Produire et manipuler des sons, c'est bien. Mais graver sur le papier nos créations musicales, c'est bien aussi, car cela permet de plus facilement les échanger et travailler avec d'autres. Tâche délicate où la qualité graphique du résultat est sans doute plus prégnante que pour du simple texte, la production de partitions bénéficie aujourd'hui d'outils très performants.

Au commencement était TeX [1], un très puissant système de composition typographique conçu par Donal Knuth (le père de l'analyse algorithmique) en 1978, aujourd'hui encore très utilisé et réputé pour la qualité du résultat imprimé. Dès 1987, des extensions (macros) à TeX furent créées pour permettre l'écriture de partitions musicales, mais avec de sévères limitations. En 1991, Daniel Taupin créa MusicTeX [2], un système s'appuyant toujours sur TeX, mais permettant la réalisation de gravures musicales bien plus sophistiquées. À l'instar de TeX, l'écriture d'une partition ressemble à l'écriture d'un véritable programme.

Voici un exemple extrait de la documentation officielle :

\begin{music}\nostartrule

\parindent10mm

\instrumentnumber{1}

\setname1{Piano}

\setstaffs1{2}

\generalmeter{\meterfrac44}

\startextract

\Notes\ibu0f0\qb0{cge}\tbu0\qb0g|\hl j\en

\Notes\ibu0f0\qb0{cge}\tbu0\qb0g|\ql l\sk\ql n\en

\bar

\Notes\ibu0f0\qb0{dgf}|\qlp i\en

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Préparer un système GNU/Linux temps réel pour vos applications audio

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
118
Mois de parution
mars 2020
Domaines
Résumé

Pendant longtemps, je me suis amusé à compiler des noyaux Linux afin de paramétrer mes ordinateurs avec les options correspondantes au matériel les composant. Par la suite, j’ai découvert la possibilité d’optimiser encore plus le cœur de mes systèmes GNU/Linux avec les fonctionnalités dites « temps réel », notamment pour faire tourner des logiciels audio avec le serveur de son Jack.

Prise en main de Kdenlive par l’exemple : tracking de l’effet « masque automatique »

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
116
Mois de parution
novembre 2019
Domaines
Résumé

Kdenlive est un logiciel de montage vidéo multipiste libre particulièrement intuitif, mais très complet. Dans cet article, nous vous présenterons les bases du logiciel via l’application de l’effet « masque automatique ». Celui-ci permet de pixeliser une section d’une vidéo, avec suivi automatique, généralement dans le but de flouter un visage. Nous finirons par quelques outils permettant du tracking vidéo 2D.

Poddr - Vos podcasts favoris à portée de clic

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
116
Mois de parution
novembre 2019
Domaines
Résumé

Poddr est un player de podcasts libre et multiplateforme qui vous permettra de profiter de vos flux audios depuis votre ordinateur de bureau. Pour proposer un large choix de podcasts à ses utilisateurs, le développeur du projet a choisi d’utiliser l’API d’iTunes.

Mozilla Common Voice : rendre la reconnaissance vocale ouverte et collaborative

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
105
Mois de parution
novembre 2019
Domaines
Résumé

Mozilla a récemment lancé un projet pour collecter et valider des échantillons de voix permettant d'améliorer les systèmes de reconnaissance et de synthèse vocale (STT - Speech To Text - et TTS - Text To Speech). En effet, pour que la reconnaissance soit la plus fiable et la synthèse la plus réaliste possible, il faut nécessairement disposer d'un grand nombre d'échantillons vocaux. Or, la plupart des données employées par les grandes entreprises ne sont pas libres. Mozilla propose donc via son projet Common Voice de participer à l'élaboration d'une base de données libre, créée de manière communautaire.