La programmation orientée objet en Python – Épisode 2 : la pratique

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
23
Mois de parution
février 2012
Domaines


Résumé

Après avoir vu (rapidement !) la théorie de la POO, passons à la mise en pratique.Dans la première partie de cet article nous ne nous sommes attachés qu'à la compréhension d'un mécanisme général. Python est un langage très simple, mais également très complexe lorsque l'on veut vraiment savoir ce que l'on fait. J'ai l'habitude de dire que c'est un langage de « détails » : si vous voulez vraiment programmer en Python, il faudra avoir vu au moins une fois ces « détails » de syntaxe pour ne pas passer des heures par la suite à rechercher l'origine d'un bug... Qui n'en est finalement pas un, mais plutôt une incompréhension du langage. La POO en Python n'échappe pas à cette règle : prenez du temps pour bien comprendre ce qui se passe en machine. En plus, Python fournit un outil formidable pour ce genre de tests : l'interpréteur interactif !


1. Introduction

Cet article n'étant basé que sur la syntaxe, certaines notions vues dans la partie théorique seront traitées rapidement : soit parce que l'implémentation se fait très simplement, soit parce que d'autres notions (vues par la suite) sont nécessaires pour une mise en pratique. Dans ce dernier cas, vous trouverez un exemple d'application dans les sections suivantes.

2. Classes

La définition d'une classe se fait à l'aide du mot-clé class. Contrairement à Java où une classe doit porter le même nom que le fichier dans lequel elle se trouve, Python n'impose aucune règle de nomenclature et vous pouvez, si vous le souhaitez, écrire toutes vos classes au sein d'un même fichier. Pour plus de lisibilité, je préfère utiliser les normes Java : le nom des classes est donné en « camel case » (nom commençant par une majuscule et séparations entre les mots indiquées par des majuscules), le nom du fichier est le même que celui de la classe qu'il...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

C’est l’histoire d’un make…

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

L’outil make permet de fabriquer des fichiers selon des règles de production décrites dans une syntaxe très simple. Dans cet article, nous allons explorer les grands principes de l’écriture de ces règles et pour ceux qui ne sont pas encore familiers de cet outil, vous faire regretter d’avoir attendu si longtemps pour le connaître…

Un alter ego d’Eliza en Java faisant du calcul symbolique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

ELIZA a été l’un des premiers programmes (chatbot) à avoir tenté de communiquer en langage naturel. Cet article est une tentative de démystification du comportement du programme. L’interprétation d’ELIZA présentée ici est une implémentation en français qui intègre la possibilité d’effectuer des calculs de dérivées en calcul symbolique.

Programmation avec le 6502 : vers des jeux plus évolués

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Nous savons à présent comment exploiter les capacités du 6502 et du PPU de la NES afin de faire des jeux, comme le Pac-Man présenté lors du dernier article. J'espère d'ailleurs que certains d'entre vous ont essayé, et sont parvenus à améliorer ce programme, disponible sur le GitHub du magazine. Aujourd'hui, nous allons voir que les cartouches de jeux elles-mêmes peuvent renfermer des trésors d'ingéniosité électronique, permettant d'augmenter les capacités de base de la console.

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.