Comment bien choisir son prestataire d’hébergement ?

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
119
Mois de parution
mai 2020
Domaines


Résumé

Avoir son propre serveur, sa propre production, ses propres baies… Bien souvent, cela est juste nécessaire pour la continuité de service et c’est un des métiers clés de l’informatique contemporaine. Sauf que voilà, posséder sa baie à la maison ou dans l’entreprise n’est plus depuis longtemps la meilleure façon de faire. Et la mode des clouds (du « nuagique » en français) nous a même expliqué que tout cela était dépassé, has been, remisé aux poubelles de l’Histoire. Mais alors, quand on a besoin de ses propres serveurs (et pas de services clés en main) et de continuité de services, comment fait-on ? Allons voir ensemble ce que recouvre la notion d’hébergement.


1. Quelques définitions

1.1 De la différence entre le physique et le virtuel

Le terme « hébergement » va s'appliquer à des notions physiques, à du matériel. On héberge des baies, des serveurs, de la connectique.

Le terme « cloud » s'applique à du virtuel. Il s'agit donc d'applications ou de portions d'applications sans que l'usager/client se soucie des aspects physiques sous-jacents.

Entrons quelque peu dans le détail.

1.2 Qu'entend-on par « hébergement » ?

Lorsque l'on parle hébergement, on parle du fait de louer un espace dans un centre de données, sous la forme, le plus souvent, d’un ou plusieurs serveurs physiques. C'est donc une location physique associée ou non à des services, comme une console à distance (KVM), une surcouche de simplification de gestion ou encore une personne sur place pour agir en cas de défaillances.

Il existe une multitude d’hébergeurs, chacun ayant leurs avantages et leurs inconvénients. Un hébergeur qui...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Mise en place de l’intranet

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
48
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Le précédent chapitre a présenté, de manière sommaire et limitée aux besoins de ce dossier, les fonctionnalités d’Ansible. Nous allons donc maintenant revenir au cas d’étude en tant que tel et continuer la configuration de notre serveur RHEL, en utilisant désormais un playbook Ansible.

Covid-19, télétravail : mise en œuvre d’accès distants sécurisés pour se rapprocher du SI

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Les mesures de confinement prises par le gouvernement mi-mars 2020 pour contrer la propagation du Covid-19 ont poussé les entreprises et administrations de toutes tailles à promouvoir le télétravail. Cet article présente le retour d’expérience d’une partie de l’équipe EDF en charge des « accès distants sécurisés » pendant cette période.

Premiers pas et prérequis

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
48
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Dans ce premier chapitre, nous allons aborder de nombreux sujets, allant du respect des conditions d’utilisation de « Red Hat Enterprise Linux » (RHEL), de l’installation du système, de sa connexion au réseau « Red Hat » jusqu’à la description de notre cas d’étude. Une fois ces prérequis évoqués et ces étapes préliminaires étudiées, nous passerons au vif du sujet en installant Ansible, que nous utiliserons dans le prochain chapitre afin de commencer à mettre en place notre serveur.

Comment mettre en place un serveur NIS

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
121
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Tout administrateur réseau qui se respecte se doit de mettre en place un système qui permettra aux utilisateurs de travailler sur des postes de manière efficace. Pour ce faire, l’une des toutes premières actions sera de s’authentifier sur le réseau. Pour les organisations importantes avec de nombreux utilisateurs, il sera très pratique d’utiliser un serveur LDAP (Lightweight Directory Access Protocol). Mais bien souvent, pour de petites structures ou des classes, il sera beaucoup plus simple et rapide d’utiliser un serveur NIS (Network Information System). Cet article vous propose de passer en revue les différentes étapes de l’installation et de la configuration d’une telle machine sous GNU/Linux, ainsi que des postes clients qui y seront reliés.

Amélioration de l’infrastructure

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
48
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Notre serveur est en place et notre intranet est entièrement fonctionnel ! Il est temps, maintenant, d’aller plus loin et de s’assurer qu’il fonctionne aussi efficacement que possible et de se faciliter, autant que possible aussi, sa maintenance. Dans la même idée, nous allons aussi en profiter pour mettre en place des sauvegardes afin de nous prémunir d’une éventuelle perte des données du wiki.