Intelligence artificielle : la grande méprise

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
118
Mois de parution
mars 2020
Domaines


Résumé

Que ce soit dans les salons professionnels, la presse spécialisée ou même les publicités adressées au grand public, on n’échappe pas à l’intelligence artificielle. Pourtant, derrière ce terme, finalement très fourre-tout, il existe une véritable science. Mais entre l’état de l’art et ce qui existe réellement, il y a une différence qui change la donne.


L’expression « intelligence artificielle » se retrouve un peu partout, y compris dans des domaines qui n’ont aucun rapport avec ce secteur, au point qu’on en oublie qu’elle est sa définition véritable et son origine.

1. Quelle définition ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’un concept né au XXe siècle : de tout temps, l’Homme a voulu jouer à Dieu et a voulu insérer une intelligence dans des objets ou des choses qui n’en étaient pas dotées. C’est ainsi que l’on retrouve l’idée chez le philosophe allemand Gottfried Wilhelm Leibniz et à moins qu’un visiteur venu du futur lui ait soufflé le projet, son calculus ratiocinator, il y a peu de chances qu’il se soit figuré l’intelligence artificielle comme une enceinte avec laquelle on pourrait discuter.

Deux noms sont associés au concept d’intelligence artificielle tel que nous l’entendons aujourd’hui : John Mc Carthy et Alan Turing....

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

À la découverte de l’open data : petit manuel de survie dans le milieu de la donnée

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
124
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

La remise au Premier ministre du rapport Bothorel sur la politique publique de la donnée, des algorithmes et des codes sources permet de procéder à un état des lieux de l’open data en France. De quoi parle-t-on quand on parle d’open data ? Quels sont les critères et les formats ? Comment une structure peut-elle se lancer dans l’open data ?

Découvrez la programmation différentiable

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
246
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

La programmation différentiable est une nouvelle façon de penser la programmation. Le principe consiste à considérer tout un programme comme une fonction qu’on puisse différentier, et donc optimiser. Nous allons construire dans cet article les outils de base pour ce faire, et présenter la librairie JAX, qui facilite la tâche.

Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d'images

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir et utiliser une alternative à OpenCV, scikit-image communément appelé skimage. Nous implémenterons la reconnaissance d'images avec la méthode des histogrammes de gradients orientés (HOG : Histogram of Oriented Gradients) associée à une machine à vecteurs de support (SVM : Support Vector Machine). Cette méthode est employée dans bien des applications telles que l'automobile, pour la détection de piétons [1].

StopCovid et consorts : décryptage et enjeux des applications de santé

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Avec l’épidémie de COVID-19 qui continue à sévir à l’échelle mondiale, on a vu fleurir dans tous les pays des applications mobiles permettant de tracer les éventuels porteurs de la maladie. Mais, en dehors de cette utilisation très spécifique, il existe des catégories d’outils. Explications sur ces aides médicales d’un nouveau genre, qui commencent à faire partie de notre quotidien.