5 solutions pour accéder et contrôler vos machines à distance

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
115
|
Mois de parution
septembre 2019
|
Domaines


Résumé
De nos jours, que ce soit pour installer, configurer ou maintenir nos serveurs distants (infrastructures d'entreprises, serveurs web, cloud, etc.), ou alors pour dépanner ou assister des utilisateurs (support utilisateur en entreprise, famille, amis, etc.), il nous arrive fréquemment de vouloir prendre le contrôle d'une machine distante. En fonction de nos différents usages, nous aurons besoin d'un simple accès à la ligne de commandes, ou bien nous aurons besoin d'un accès en mode graphique.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Crostini : débridez Chrome OS avec les applications Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
120
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Chrome OS est basé sur un système Linux (Gentoo), mais l'approche adoptée par Google est de limiter les possibilités de paramétrage et d'installation d'applications. Pour améliorer la polyvalence de son système sans remettre en cause son modèle sécuritaire, Google a, par la suite, introduit Crostini : une solution basée sur LXC pour que les utilisateurs de Chrome OS puissent travailler avec Linux dans un conteneur.

Analysez, diagnostiquez et dépannez votre système avec Sysdig

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
47
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Un système ne manque pas d’avoir des problèmes matériels, de plantage système, de performances, au niveau utilisateur ou noyau. Et malheureusement, les systèmes Linux ne sont pas exempts de ces problèmes à dépanner. Mais heureusement, Linux n’est pas en reste d’outils pour vous aider à diagnostiquer les problèmes. Des outils simples comme top pour surveiller l’usage CPU, ou ps pour les processus. Vous voulez tracer un appel système d’un processus : strace est votre ami. tcpdump, ou tshark vous aideront à inspecter le trafic réseau en ligne de commandes. Vous avez donc beaucoup d’outils à disposition, dans l’esprit « un outil précis pour une tâche unique », cher à Linux. Le problème c’est que lorsque l’on dépanne un système, on n’a pas le temps de se souvenir de tous les outils à disposition et taper toutes ces commandes en live. Outils qui ont chacun une philosophie différente, une interface d’entrée et de sortie différentes, ce qui peut poser soucis dans des situations stressantes et créer de la confusion lors d’occasions qui demandent de réagir dans l’urgence. Surtout que la plupart de ces outils ne sont pas pensés et optimisés pour être utilisés dans des conteneurs, plateformes de plus en plus utilisées et répandues.

Sockets, paquets, captures réseau : quelques outils pour les manipuler

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Qu’il s’agisse d’aller changer un bit dans l’en-tête IP d’un paquet, de faire des statistiques sur une capture réseau, de faire un MITM ou d’aller mettre en écoute un port pour faire un reverse shell pas cher, il convient de s’outiller correctement. Cet article vous présente un tour d’horizon de quelques outils et astuces indispensables pour qui voudrait maîtriser un peu plus ce qui se passe au niveau réseau.

Sécurité de l'implémentation standard de VXLAN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Cet article de sensibilisation met en avant une faiblesse de la RFC 7348 permettant de réaliser une attaque du type « homme du milieu ». Il décrit d'abord le fonctionnement de VXLAN, explique ensuite le mécanisme exploité et les dangers associés, puis propose des recommandations ainsi qu'une alternative.

Mettez en place une gestion efficace de vos journaux système avec Loki

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
47
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Bien avant les métriques et les graphiques de performances, les journaux système étaient la première source pour dépanner un système ou un service qui posait problème. Et ils le sont toujours : par défaut, sans aucune configuration, n’importe quel système Linux ou service journalise son activité et ses erreurs. Mais tout comme les métriques, si vous commencez à avoir à administrer plusieurs systèmes, la question se pose de centraliser ces journaux pour pouvoir les consulter simplement. Et quel stockage utiliser ? Des solutions, privées comme Splunk, ou libres comme Kibana sont déjà très populaires. Mais leur type de stockage (ElasticSearch pour Kibana), avec un indexage pour la recherche plein texte, prend beaucoup de place à l’utilisation et en sauvegarde, pour un intérêt limité dans la majorité des cas d’utilisation. Dans cet article, nous allons découvrir Loki, une solution toute récente, plus légère, pour gérer vos journaux.

Par le même auteur

5 solutions pour accéder et contrôler vos machines à distance

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
115
|
Mois de parution
septembre 2019
|
Domaines
Résumé
De nos jours, que ce soit pour installer, configurer ou maintenir nos serveurs distants (infrastructures d'entreprises, serveurs web, cloud, etc.), ou alors pour dépanner ou assister des utilisateurs (support utilisateur en entreprise, famille, amis, etc.), il nous arrive fréquemment de vouloir prendre le contrôle d'une machine distante. En fonction de nos différents usages, nous aurons besoin d'un simple accès à la ligne de commandes, ou bien nous aurons besoin d'un accès en mode graphique.

L’automatisation dans vos systèmes d’informations avec Ansible

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
113
|
Mois de parution
mai 2019
|
Domaines
Résumé
S’il est des outils qui ont eu un effet révolutionnaire pour les administrateurs systèmes, ce sont bien les outils d’automatisation. On peut citer par exemple Chef ou Puppet avec lesquels j’ai commencé mes premières tâches d’automatisation, mais il faut se rendre à l’évidence que depuis quelque temps, c’est Ansible qui (selon moi) a gagné la guerre des outils d’automatisation. Mais qu’est-ce donc qu’Ansible et comment fonctionne-t-il ?

Héberger votre code sur GitLab

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
44
|
Mois de parution
février 2019
|
Domaines
Résumé
Git est un outil de versioning développé au départ par Linus Torvalds, le papa du noyau Linux. Il s’agit d’un logiciel libre, disponible sur tous les systèmes d’exploitation. De nos jours, lorsqu’on travaille sur un projet informatique, qu’il soit personnel ou professionnel, tout développeur qui se respecte utilise Git afin d’avoir un vrai suivi du code source, et ceci aussi bien pour du travail personnel que collaboratif. C’est là qu’arrive GitLab. GitLab est une plateforme web basée sur Git. Elle est l’alternative la plus populaire à GitHub (que nous ne présentons plus), mais aussi à BitBucket. Grossièrement, GitLab offre des outils supplémentaires aux développeurs afin de gérer le versioning du code, mais aussi d’avoir un suivi par ticket des bogues ou des nouvelles demandes (features), de mettre en place facilement un wiki, etc. Grâce à GitLab, il est maintenant possible, et cela de façon très simplifiée, de gérer le code d’une application ainsi que tout l’environnement qu’il y a autour du développement (versioning, tickets, wiki, dépôts git, partage de ressources avec d’autres développeurs/utilisateurs), et ceci avec une interface graphique simple et jolie à la fois.

Installation et configuration d'un serveur FTP sécurisé

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
84
|
Mois de parution
juillet 2014
|
Domaines
Résumé
Pour pouvoir échanger des fichiers simplement, il existe un protocole réseau : le FTP, l’acronyme de File Transfer Protocol. Ce protocole est quotidiennement utilisé sur Internet, pour échanger des fichiers sur des serveurs, ou dans les réseaux locaux tels que ceux des entreprises. Le FTP est simple à mettre en place, mais comporte nativement plusieurs « imperfections », comme celle de ne pas chiffrer les données lors des échanges, rendant alors ce protocole dangereux. Nous en parlons régulièrement dans nos lignes, et depuis les affaires PRISM et Edward Snowden, il est important pour ne pas dire primordial de protéger vos données.

Ajoutez des extensions pour naviguer plus sereinement

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
|
Mois de parution
avril 2014
|
Résumé
Comme nous venons de le voir, afin de protéger votre vie privée sur Internet, il est nécessaire de bien configurer votre navigateur web. Vous vous rendrez pour cela dans les préférences de Firefox et plus précisément dans l'onglet Vie privée. En plus de paramétrer au mieux votre navigateur, vous pourrez également compléter les fonctionnalités de celui-ci par l'ajout d'extensions. Nous avons sélectionné à cet effet 10 modules qui vous permettront de naviguer plus sereinement.