Mise en place d’un serveur de tuiles OpenStreetMap avec calcul d’itinéraires et visualisation de données

Linux Pratique n° 112 | mars 2019 | Stéphane Lonkeng Toulepi
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nous sommes le 25 avril 2015, une série de séismes frappe le Népal. Le besoin de cartes à jour détaillées pour l’évacuation des personnes se fait urgemment ressentir. Les cartes d’OpenStreetMap (OSM) étant ouvertes et éditables par tous, en moins de 48h la communauté OSM quadruple le réseau routier sur la carte et rajoute 30 % des immeubles [1]. Cet apport a contribué fortement à la limitation des dégâts. Cela fut possible parce que les cartes d’OpenStreetMap sont éditables par tous et surtout… gratuites !

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article