Utiliser des applications Android sous Chrome OS

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
111
|
Mois de parution
janvier 2019
|
Domaines


Résumé
Si les ordinateurs sous Chrome OS exécutent des extensions et des applications Chrome écrites avec les technologies web (HTML, CSS et JavaScript), ils sont également capables de faire tourner des applications prévues pour Android. Comment utiliser cette fonctionnalité ? Quels sont les avantages et les inconvénients afférents à cette technologie ?  

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Exodus Privacy – Vos applications n’auront plus de secrets pour vous

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
117
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Si vous êtes soucieux de votre vie privée, Exodus Privacy pourra sans doute vous plaire. Cette application va en effet vous lister les permissions accordées aux applications installées sur votre appareil, mais aussi vous indiquer si celles-ci utilisent des pisteurs qui collecteront des données vous concernant.

Désinstaller toutes vos applications Android indésirables sans « rooter » votre appareil

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
117
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Lorsque vous faites l'acquisition d'un appareil, smartphone ou tablette, fonctionnant sous Android, ce dernier est généralement livré avec de nombreuses applications par défaut dont vous n'avez pas nécessairement l'utilité. Bien souvent il vous est impossible de les désinstaller de façon traditionnelle. Afin d'y parvenir, nombre de sites Internet vous préconisent de « rooter » votre appareil. En réalité, il n'en est rien et vous allez découvrir dans cet article comment faire avec des outils officiels.

Contournement de l'API Google Play Billing

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

D'après le blog [INVESP], le montant global des paiements dits « in-app » représentait environ 37 milliards de dollars (USD) en 2017 pour les applications mobiles (Android et Apple). Ce montant représente quasiment la moitié des revenus générés par les applications mobiles (48,2%), dépassant les revenus générés par les régies publicitaires (14%), ainsi que l'achat d'applications (37,8%). Il est donc important que la sécurité de ces paiements soit correctement implémentée afin d'éviter un manque à gagner pour les développeurs des applications. Dans le cadre de cet article, nous avons passé en revue 50 applications Android afin d'étudier le fonctionnement de l'API Google Play Billing et d'identifier les vulnérabilités liées à une mauvaise implémentation. Nous détaillerons en exemple des applications vulnérables.

Introduction au dossier : éprouver la sécurité des applications mobiles

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

Il serait difficile de vous convaincre qu’aujourd’hui les applications mobiles ne représentent qu’une part minime de nos usages « numériques », et qu’il n’y a aucun risque de sécurité associé. La réalité est en effet bien différente, et dans le domaine des statistiques de la démesure, le volume de smartphones vendus a de quoi impressionner : plus d’un milliard par an depuis 2015.

F-Droid - Votre catalogue d’applications libres et open source

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
116
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

Si vous utilisez un terminal Android, vous avez sans doute pour habitude de lancer par défaut le Play Store de Google pour trouver de nouvelles applications à installer sur votre appareil. Saviez-vous cependant qu’il existait un autre catalogue dont la particularité est de recenser toutes les applications mobiles libres et open source développées pour la plateforme Android ? Il se nomme F-Droid et pourra être installé rapidement sur votre mobile/tablette. 

Par le même auteur

Découvrir SQL avec SQLite

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
116
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

Grâce au langage SQL (Structured Query Language), il est aisé de rédiger des requêtes pour définir la structure d’une base de données et manipuler son contenu. Partons à la découverte de ces sujets à l’aide de SQLite, un moteur de base de données au nom trompeur, car s’il fait preuve de modestie, il constitue un produit performant et polyvalent.

Le RGPD expliqué aux informaticiens

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
114
|
Mois de parution
juillet 2019
|
Domaines
Résumé
Entré en application le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données est une avancée majeure pour la protection des données personnelles. Il est pourtant souvent perçu de différentes façons. Certains le craignent de manière exagérée alors que d’autres le négligent ou même l’ignorent totalement. Il est donc temps de faire le point sur ce texte et sur ce qu’il implique concrètement pour les informaticiens.

À la découverte de Smalltalk

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
45
|
Mois de parution
juin 2019
|
Domaines
Résumé
Parfois les noms sont trompeurs et ne croyez donc pas que Smalltalk est un petit langage de programmation. La clarté des concepts cache un outil d’une grande polyvalence et d’une réelle expressivité. Négligé depuis la fin des années 90, Smalltalk reste pourtant un joyau de l’ingénierie logicielle et constitue la source d’inspiration de nombreux langages contemporains tels que Ruby ou Objective C. Partons à la rencontre de ce précurseur.

Utiliser des applications Android sous Chrome OS

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
111
|
Mois de parution
janvier 2019
|
Domaines
Résumé
Si les ordinateurs sous Chrome OS exécutent des extensions et des applications Chrome écrites avec les technologies web (HTML, CSS et JavaScript), ils sont également capables de faire tourner des applications prévues pour Android. Comment utiliser cette fonctionnalité ? Quels sont les avantages et les inconvénients afférents à cette technologie ?  

Produire des documents avec Pandoc

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
110
|
Mois de parution
novembre 2018
|
Domaines
Résumé
Les langages de balisage léger tels que Markdown permettent de rédiger vos documents sans avoir à se soucier du format de fichier souhaité et sans devoir utiliser un logiciel dédié. Mais une fois le document terminé, comment diffuser votre travail à vos lecteurs ? C’est là justement qu’intervient Pandoc !

Rédiger avec Markdown

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
108
|
Mois de parution
juillet 2018
|
Domaines
Résumé
Lorsqu'on veut rédiger un document, le premier réflexe est souvent d'utiliser un traitement de texte. Pourtant, par l'exposition d'une pléthore de fonctionnalités de présentation et de mise en page, ces outils sont contre-productifs en détournant l'utilisateur de son travail de rédaction. LATEX est une autre solution permettant de se focaliser sur l'écriture et de concevoir des documents complexes, mais son utilisation est plus compliquée. Enfin, il existe une alternative simple et efficace pour les auteurs. Il s'agit de Markdown.