Multiposte : plusieurs personnes sur le même ordinateur

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
111
Mois de parution
janvier 2019
Domaines


Résumé
Alors que la puissance des PC dépasse largement les besoins d’une utilisation de type bureautique ou navigation, le modèle dominant reste toujours « un utilisateur - un ordinateur ». Mais à l’heure des open space, contraints par un espace limité, il est intéressant de découvrir le multiposte qui offre l'avantage du partage d’un ordinateur par plusieurs utilisateurs. Finis les câbles en surnombre, la maintenance de plusieurs postes et entrons dans l’ère de l’ordinateur commun !

Outil utilisé : loginctl

Site du projet :https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/loginctl.html

Étape 1 : Satisfaire quelques prérequis

- Réduire la distance ordinateur-utilisateurs :

Partager un ordinateur signifie qu’il y aura autant de kits clavier/souris/écran branchés que d’utilisateurs simultanés. Par conséquent, le premier impératif est de prévoir une distance entre les utilisateurs et le PC qui soit raccourcie. La configuration idéale étant le cercle avec le PC au centre et les utilisateurs placés tout autour.

- Évaluer la puissance nécessaire :

Partager un ordinateur à plusieurs requiert un équipement performant et qui soit suffisamment puissant pour ne pas perturber le travail des utilisateurs. Par exemple, il sera difficile d’appliquer ce modèle dans un laboratoire de simulation où les ordinateurs ne sont pas assez puissants pour un seul utilisateur. Le bon calcul consiste à donner au minimum 1 cœur de CPU et 2Go de RAM.

- Penser au reste :

Il...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Recherchez efficacement des fichiers ou du texte avec find et grep

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Dans la vie de tous les jours, lorsque l'on perd un objet, on se retrouve la plupart du temps seul face à sa mémoire, sans personne pour vous indiquer où vous avez bien pu poser ces #$*!@& de clés ! Sous Linux, il existe des outils bien pratiques qui vous permettront de gagner un temps appréciable...

Installer et administrer un serveur d’impression CUPS

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Lorsqu’on travaille sur un réseau ou en local, il est très pratique de pouvoir imprimer depuis son poste de travail en toute transparence. Qu’une imprimante soit directement connectée à un ordinateur ou bien soit partagée par un serveur dédié, l’utilisateur doit en effet être en mesure d’envoyer ses documents dans une file d’attente (spooler) qui sera en charge de traiter les impressions. Par le passé, c’était le serveur LPRng (via LPD) qui monopolisait l’impression sur les systèmes de type Unix. Mais l’arrivée de CUPS a changé la donne.

Corriger automatiquement vos dernières commandes shell

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Qui n’a jamais eu envie d’insulter son terminal parce qu’il n’arrive pas à interpréter une commande contenant une faute de frappe évidente ? Lorsque vous oubliez de taper sudo au début d’une commande, votre terminal vous répond « erreur : vous ne pouvez effectuer cette opération qu’en mode administrateur. », n’avez-vous pas envie de lui répondre « Donc tu sais ce que je veux, débrouille-toi !  » ? Pas envie de corriger la commande, juste envie de taper « Merde » ou « Bordel » (ou « fuck » !). Cet exutoire est à portée de clavier avec The Fuck !

« Ben moi en général, je lui réponds “merde”. En principe ça colle avec tout. » Lionnel Astier, Kaamelott, Livre IV

Comparaison de deux méthodes d’isolation CPU

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
111
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Afin de séparer les cœurs supportant les activités temps réel et temps partagé d'applications sur une architecture SMP sous Linux, le sous-système cpuset des cgroups est désormais mis en avant, au détriment de l’ancienne méthode basée sur le paramètre isolcpus.