Créer une interface utilisateur propre et lisible sous Pure Data

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
110
Mois de parution
novembre 2018
Domaines


Résumé
Pure Data, langage visuel de programmation dédié à la musique, est parfois réputé pour l'aspect fouillis de ses patchs. C'est surtout vrai quand on les compare à ceux obtenus par son confrère payant et propriétaire, Max/MSP. Pourtant, il est possible d'obtenir des patchs tout à fait organisés avec Pure Data, et même de créer des interfaces claires pour des utilisateurs qui ne connaîtraient pas le fonctionnement du logiciel. C'est important si vous souhaitez collaborer avec des musiciens en leur fabriquant des patchs, qui devront être clairs et prêts à l'emploi. Dans ce tutoriel, nous allons donc apprendre à créer une interface propre et lisible, à partir d'un patch prédéfini.

Outil utilisé : Pure Data (version Vanilla, Pd 0.46.7)

Site du projet :https://puredata.info/

Étape 1 : Cibler les contrôles importants pour l'utilisateur

bouvrot_puredata_tutoriel_fig1

Voici un exemple de patch. Celui-ci génère des ondes simples et dispose d'objets UI (Utilisateur Interface) permettant de faire varier la sonorité selon différents paramètres. Comme vous pouvez le constater, ce patch est difficile à lire pour quiconque n'est pas le programmeur d'origine, et encore pire pour quiconque n'a jamais utilisé Pure Data ! En proposant un patch comme ça, vous êtes certains de faire fuir vos collaborateurs musiciens...

Commençons par déterminer quels sont les contrôles utiles pour l'utilisateur. Dans notre exemple, c'est très simple : chaque objet UI est un contrôle que l'on souhaite voir apparaître dans l'interface utilisateur que nous allons créer. Ce n'est pourtant pas toujours aussi simple : parfois, on insère des objets UI simplement pour faire...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Application réseau avec Erlang : utilisation du protocole UDP

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
248
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

La société Ericsson, pionnière dans le domaine des télécommunications, a été à l’origine de la création du langage Erlang. La bibliothèque standard offre toutes les méthodes pour gérer les connexions réseau, que ce soit pour créer son protocole au-dessus de TCP, UDP ou encore TLS, mais aussi en réutilisant des implémentations d’ores et déjà existantes au sein de l’écosystème fourni avec la release.

Persistance et objets en C++

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
114
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Au travers de deux articles [1-2] sur les principes de l’orienté objet en C++, nous avions abordé encapsulation, héritage, et polymorphisme. Nous proposons dans ce nouvel article les classes de base pour gérer la persistance d’objets dans des fichiers. Ces classes utilisent les principes énoncés ci-dessus et présentent des stratégies via la généricité. Un exemple de stratégie pour stocker en binaire pourra être redéfini pour d’autres stratégies, comme un stockage en XML.

Intégration des alertes de Nagios dans Grafana

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
248
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Vous avez succombé à l’esthétique soignée des tableaux de bord de Grafana, mais vous ne pouvez pas vous passer de l’écran d’alertes du vénérable Nagios ! Alors, est-il possible de faire cohabiter ces deux produits ? Avec un peu de code Python, cela devrait être possible !