Gérez efficacement vos tâches avec Taskwarrior : guide d’utilisation

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
108
Mois de parution
juillet 2018
Domaines


Résumé
Il existe de nombreuses interfaces graphiques pour gérer nos todo-lists (listes de choses à faire), pourquoi voudrions-nous organiser notre suivi de tâches avec un outil en ligne de commandes ? Parce que Taskwarrior est un logiciel libre (licence MIT ) particulièrement efficace et adaptable à tous les besoins ; il interagit avec vos applications préférées et de nombreux services en ligne ; il est accompagné d’une galaxie d’outils complémentaires proposant time tracking, synchronisation, etc. Que ce soit pour votre travail ou votre organisation personnelle, que vous soyez adepte de Pomodoro, Kanban ou GTD pour votre organisation ou si pour l’instant votre bureau croule sous les post-its, Taskwarrior se plie à tous les caprices, s’adapte à tous les goûts !

Avant de vous présenter Taskwarrior en détail et vous expliquer clairement sa syntaxe, attardons-nous quelques instants pour vous convaincre rapidement de son réel intérêt par rapport à n’importe quelle interface graphique. Pour définir une nouvelle tâche avec Taskwarrior, vous n’avez qu’une ligne à taper, prenons un exemple relativement simple :

$ task add "Acheter Linux Pratique" project:"Me Cultiver" +magazine +linux due:eom recur:2mo priority:H

Cette commande vous permet en une seule action de créer une nouvelle tâche définie par une description, catégorisée dans un projet, classée avec 2 tags, dont la date d’exécution est la fin du mois, avec une récurrence de 2 mois et une priorité haute. Et encore, nous verrons comment simplifier la saisie avec des alias et l’auto-complétion. Choisissez n’importe quel logiciel graphique de todo-list et comptez le nombre de clics, la distance parcourue par votre curseur et le nombre d’interactions que vous...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

À la découverte du gestionnaire de système et de services System Daemon

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Historiquement, les services du système GNU/Linux étaient pris en charge par ce qu’on appelait System V. Cela permettait de lancer des programmes au démarrage de l’ordinateur, mais également de gérer les niveaux d’exécution de différentes parties du système, grâce à des scripts shell placés dans le répertoire /etc/init.d. Après une courte transition par le projet upstart, une grande majorité des systèmes GNU/Linux a basculé sous Systemd (pour System Daemon), plus souple et efficace pour gérer les différents services, mais pas seulement.

Gérez vos gros volumes de données avec Elasticsearch

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Elasticsearch est un SGBD NoSQL qui gagne en popularité ces dernières années de par sa flexibilité et sa gestion facile. Il intègre la notion de cluster qui permet de décentraliser une base de données afin de rendre les requêtes à celle-ci plus rapides, tout en assurant une sécurité plus qu’acceptable. Dans cet article, nous allons gérer une base de données Elasticsearch en nous focalisant principalement sur la manipulation des données. Nous supposerons que vous disposez déjà d’un cluster installé disposant bien évidemment d’un nœud master, comme vu précédemment [1].

Retour sur une stratégie de migration à grande échelle : l’exemple de la Gendarmerie Nationale

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Le lieutenant-colonel Stéphane Dumond, chef de bureau IT au sein du Service des Technologies et des Systèmes d’Information de la Sécurité Intérieure a accepté de revenir avec nous sur les enjeux de la migration à grande échelle réalisée par la Gendarmerie Nationale. Vous découvrirez dans ces lignes son retour d’expérience sur le sujet, de la stratégie suivie, aux objectifs visés en passant par les difficultés rencontrées et les bénéfices constatés à court et long terme.

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.

Générer et manipuler des images ISO

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
124
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Quand bien même leur usage s’est quelque peu atténué au profit d’autres supports de stockage de masse depuis plusieurs années, les CD-ROM et autres DVD-ROM ont toujours une utilité en 2020 : stockage de données, création de disques bootables (pour distributions GNU/Linux entre autres), disques multimédias... S’il est vrai que sa durée de vie a été surestimée à une époque (peut-être pour favoriser son utilisation), la bonne vieille galette n’est pas encore morte, et il lui reste encore de beaux jours à vivre.