À la découverte de BASIC

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
108
Mois de parution
juillet 2018
Domaines


Résumé
De nombreux programmeurs ont débuté dans la micro informatique en tapant leurs premières lignes de code sur des ordinateurs programmables en BASIC. Pourtant, la jeune génération des programmeurs a presque oublié son existence. Avec un peu d'archéologie numérique, un brin d'histoire et de nostalgie, partons à la découverte de ce dinosaure.

Programmer en BASIC sous Linux n'est pas une idée si saugrenue que cela. En effet, il existe de nombreuses implémentations du langage pour notre système préféré et certaines permettent de réaliser des applications complexes telles que des applications graphiques.

Dans cet article, vous allez découvrir les bases de la programmation en BASIC et réaliser un petit logiciel pour Linux. Celui-ci sera un classique jeu du pendu fonctionnant dans une fenêtre du terminal.

1. Un peu d'histoire

Le langage BASIC (Beginner’s All-Purpose Symbolic Instruction Code) est né voici 54 ans (1964) au sein du Dartmoth College. Ses créateurs étaient John George Kemeny et Thomas Eugene Kurtz. Conçu à l'origine pour l'enseignement de la programmation, il était un langage de programmation simplifié, beaucoup plus aisé à utiliser que ses contemporains : Cobol, Fortran, Algol ou encore Lisp.

BASIC a été adapté à pratiquement tous les ordinateurs existants, quelle que soit leur puissance....

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Conservez l’historique de vos commandes pour chaque projet, le retour

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pouvoir conserver un historique dédié pour chaque projet, voici l’idée géniale énoncée par Tristan Colombo dans un précédent article de GLMF [1]. Cet article reprend ce concept génial (je l’ai déjà dit?) et l’étoffe en simplifiant son installation et en ajoutant quelques fonctionnalités (comme l’autodétection de projets versionnés pour proposer à l’utilisateur d’activer un historique dédié, si ce n’est pas le cas).