Veyon pour surveiller et piloter vos salles informatiques

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
106
Mois de parution
mars 2018
Domaines


Résumé
Veyon (Virtual Eye On Networks) permet à un formateur de travailler de manière plus interactive avec les postes informatiques de ses élèves. Avec Veyon, depuis un poste maître, vous pouvez voir l'écran des postes élèves, prendre la main dessus, bloquer leur utilisation pour faire une démonstration et plusieurs autres opérations héritées d'iTALC. iTALC était l'option libre de référence pour ce type de logiciel. Veyon en est le successeur officiel : le développeur d'iTALC a abandonné définitivement son développement début 2017 à la version 3.0.3, pour se consacrer à Veyon. Veyon n'est pas un fork d'iTALC, mais un nouveau projet redéveloppé en C++ de zéro, qui se veut plus stable et performant, et dont la première version sortie début 2017 a été directement numérotée en 4.0 pour marquer sa filiation et une continuité avec iTALC.

Instructions d’installation

Veyon peut être installé sous Windows 7, 8 ou 10 (32/64 Bit), et tout Linux avec Qt 5.6 ou supérieur. Ce qui veut dire que vous pouvez avoir un parc hétérogène de postes maîtres sous Linux et Windows, contrôlant des postes élèves sous Linux et Windows. Nous utiliserons dans cet article un parc fictif composé d’un poste maître et deux postes élèves, sous Debian 9. Sous Debian, il vous suffira de récupérer le paquet .deb puis de l’installer comme suit (j’installe et utilise gdebi qui se charge tout seul d’installer les dépendances Qt et autres automatiquement) :

$ wget https://github.com/veyon/veyon/releases/download/v4.0.3/veyon_4.0.3-debian-stretch_amd64.deb -O /tmp/veyon_4.0.3-debian-stretch_amd64.deb

$ sudo apt install gdebi

$ sudo gdebi /tmp/veyon_4.0.3-debian-stretch_amd64.deb

Si vous utilisez une autre distribution, les commandes seront différentes, mais le processus, simple bien que manuel, reste similaire.

Étape 1:...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Netcat, l’histoire d’un couteau suisse pour le réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Lier le monde de l’administration système et celui du réseau n’est pas chose aisée, ni donné à tout le monde. De nombreux outils présents issus du monde de l’open source essaient désespérément d’y trouver une place. L’un d’entre eux a par ailleurs une longueur d’avance. Permettant de jouer avec la création de socket sur la couche transport du modèle OSI, Netcat rayonne dans le monde underground depuis déjà de nombreuses années. Rien de tel qu’une petite histoire pour parler de ce programme légendaire...

Introduction au dossier : Sécurisez vos serveurs et votre réseau local

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

2020 aura été une année marquante pour nos vies et nos sociétés. Il aura fallu se réinventer, trouver des solutions à des situations exceptionnelles. Dans les entreprises, l'Éducation ou la Santé, la mobilisation des ressources informatiques aura été maximale. Nos infrastructures auront ployé, tangué, parfois presque craqué, mais au final, cela aura tenu.

Passez à nftables, le « nouveau » firewall de Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le firewall est un élément important pour sécuriser un réseau. Il est prouvé que la sécurité par l’obscurantisme ne fonctionne pas. Ce n’est donc pas une bonne idée d’utiliser une boîte noire en priant pour que tout se passe bien. Un bon firewall est donc installé sur un système d’exploitation libre. Linux fait évoluer le sien d’iptables vers nftables. Nous montrons dans cet article comment débuter avec la nouvelle mouture.

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.