Programmer une application Android à l’aide de Processing

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
103
Mois de parution
septembre 2017
Domaines


Résumé
Dans un précédent article, je vous ai présenté l’environnement de programmation Processing avec lequel nous avons réalisé, pour PC, le célèbre « Pong ». C’était déjà très bien... mais ce n’est pas tout ! J’avais évoqué la possibilité de programmer des applications mobiles pour Android ! Dans cet article, notre objectif sera de découvrir le mode « Android » de Processing et de programmer une petite application qui utilisera les capteurs de notre appareil mobile, smartphone ou tablette.

1. Mise en place de l’environnement

Pour permettre à Processing de générer des applications pour Android, il faut commencer par installer un nouvel outil : le mode Android. Cliquez sur la liste déroulante en haut à droite de la fenêtre et faites Ajouter un mode.... Sélectionnez et installez le mode Android (Figure 1).

image01

Figure 1

Toujours dans cette même liste déroulante, un item « Android » est apparu. En le sélectionnant, vous basculez dans le développement pour Android.

Le mode Android n’est en fait qu’une sorte de « pont » entre Processing et le kit de développement de Android (SDK ou Software Development Kit). C’est pourquoi, lorsque vous changez de mode et passez de Java à Android pour la première fois, on vous demandera soit de télécharger le SDK, soit d’indiquer le chemin si vous le possédez déjà :

image02

Figure 2

Lorsque le téléchargement du SDK est terminé, allez dans le nouveau menu Android :

image03

Figure 3

Ce menu se compose des items suivants :

- Sketch...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d'images

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir et utiliser une alternative à OpenCV, scikit-image communément appelé skimage. Nous implémenterons la reconnaissance d'images avec la méthode des histogrammes de gradients orientés (HOG : Histogram of Oriented Gradients) associée à une machine à vecteurs de support (SVM : Support Vector Machine). Cette méthode est employée dans bien des applications telles que l'automobile, pour la détection de piétons [1].

Jenkins, Docker et Kubernetes pour déployer en CI/CD

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

La mise en place d'un processus d'intégration continue et de déploiement continu nécessite une réflexion sérieuse avant de la concrétiser dans la vraie vie d'une organisation. La diversité des méthodes agiles, la panoplie des outils DevOps disponible sur le marché et le choix de l'infrastructure sous-jacente pour créer vos projets nécessitent de prendre du recul avant de se lancer. Découvrez dans cet article comment créer un CI/CD.