Analyser facilement vos activités sportives avec TurtleSport

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
99
Mois de parution
janvier 2017
Domaines


Résumé
Étant triathlète depuis quelques années, notamment sur la longue distance, je possède une montre Garmin 310XT (ainsi qu'un capteur de fréquence cardiaque et de cadence sur mon vélo) qui me permet d'enregistrer les traces GPS de mes entraînements vélo et course à pied. Je l'utilise également en natation en eau libre (mais elle n'est pas très précise dans ces conditions). Si, comme moi, vous possédez une montre GPS ou du matériel sportif connecté, vous vous êtes sans doute demandé si une alternative open source existait pour exploiter et analyser vos traces GPS ou peut-être simplement un logiciel pour sauvegarder et travailler hors ligne ? TurtleSport vous offre cette possibilité et nous allons voir quels sont les outils intéressants à y associer.

Introduction

Comme toujours pour procéder à l’installation, il est nécessaire de disposer des droits d'administration. Un paquet est proposé pour la plupart des distributions, mais comme il s’agit d’une application développée en Java, n’importe quel système possédant une machine virtuelle Java sera suffisant. Vous pouvez alors soit télécharger la version officielle sur le site web d'Oracle ou bien vous tourner vers la solution open source OpenJDK. TurtleSport nécessite au minimum la version 1.5 du JRE, cependant des problèmes peuvent apparaître malgré la compatibilité ascendante. Nous recommandons donc d'utiliser OpenJDK 1.7 aussi connu sous le nom OpenJDK 7.

Pour Debian, Ubuntu, etc. :

$ sudo apt-get install openjdk-7-jre

Pour Fedora, Oracle Linux, Red Hat Enterprise Linux, etc. :

$ su -c "yum install java-1.7.0-openjdk"

Si vous possédez du matériel de type montre ou compteur GPS, il est nécessaire d’installer les pilotes fournis par votre fabricant (Garmin,...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Jonglez avec vos tracés via PlotJuggler

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
47
Mois de parution
juillet 2020
Domaines
Résumé

Développé par un roboticien, PlotJuggler a été pensé pour répondre à des besoins de tracés très utiles au débogage de drones. Lorsque vous avez de nombreuses données à analyser, parfois en temps réel, il peut être très commode d’afficher celles-ci sous forme de graphiques. Si vous pouvez le faire simplement et avez la possibilité de leur appliquer de nombreuses opérations directement, alors vous gagnez en efficacité, c’est ce que propose PlotJuggler.

Motrix : un gestionnaire de téléchargements simple à prendre en main

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
115
Mois de parution
septembre 2019
Domaines
Résumé
Via son interface graphique simple et épurée, Motrix va vous permettre de gérer tous vos téléchargements HTTP, BitTorrent, FTP, Magnet, etc. Ces derniers sont présentés ici sous forme de tâches et classés au sein de trois catégories : Actives, En attente et Stoppées, afin d’y voir plus clair. Jusqu’à 10 d’entre elles peuvent être lancées simultanément.

ElabFTW, votre cahier de laboratoire numérique

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
114
Mois de parution
juillet 2019
Domaines
Résumé
L’ensemble des travaux scientifiques des chercheurs est retranscrit dans leurs cahiers de laboratoire afin de détailler les expériences, les théories, les conclusions. Le but est à la fois de rendre les résultats compréhensibles par d’autres (ou soi-même), mais aussi de rendre ceux-ci officiellement datés. La plupart du temps, les laboratoires utilisent des cahiers en papier, mais le besoin toujours grandissant de collaboration et de données numériques incite à migrer vers des solutions logicielles.

Quels outils libres pour assister les personnes en situation de handicap dans leur utilisation de l’informatique ?

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
45
Mois de parution
juin 2019
Domaines
Résumé
On parle beaucoup de fracture numérique dans la société d’une manière générale, mais on entend peu s’exprimer les personnes les plus concernées par les difficultés à utiliser un ordinateur, à savoir les personnes en situation de handicap. Pour une vraie société inclusive, tout doit être mis en œuvre pour faciliter l’accès et l’usage de l’informatique au plus grand nombre, et cela n’est pas qu’une question d’infrastructure et de zones blanches.