Tails : protégez votre vie privée sans rien installer !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
92
Mois de parution
novembre 2015
Domaines


Résumé
Si vous cherchez à protéger un maximum votre vie privée, changer de système peut-être une option envisagée. Si c'est l'anonymat et la confidentialité que vous recherchez avant tout, Tails [1] est la solution idéale pour combler au mieux vos besoins. Et même si l'envie de changer votre environnement de travail n'est pas au rendez-vous, Tails pourra être une alliée intéressante pour découvrir de nouvelles solutions permettant de préserver vos données ou simplement comme système d'appoint lors de vos déplacements. Gros plan sur la solution qui vous permettra de ne pas laisser de traces aussi bien sur la Toile que sur les machines que vous utilisez !

1. The Amnesic Incognito Live System

Comme l'indique le titre de cette première partie, Tails est une distribution qui se veut protéger votre anonymat et votre confidentialité. Basée sur une valeur sûre – Debian –, elle se présente comme un système live. L'idée étant de fournir à tout un chacun une solution nomade qui permette d'utiliser l'outil informatique en préservant son anonymat. Tails fournit tout ce qu'il faut pour combler la majorité des besoins, la confidentialité en plus.

Conseillée par Reporters sans Frontières dans son « Kit de survie numérique » [2], son utilisation a également été mise en avant par Edward Snowden (voir notre article sur les lanceurs d'alertes). Bref, sur le papier, Tails a tout pour plaire à ceux qui recherchent à communiquer et surfer, la surveillance ou le pistage en moins. Le site officiel est à 94 % traduit en français, plus d'excuses donc pour ne pas se lancer !

2. Démarrage et installation

Tails étant un système live...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

À la découverte du gestionnaire de système et de services System Daemon

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Historiquement, les services du système GNU/Linux étaient pris en charge par ce qu’on appelait System V. Cela permettait de lancer des programmes au démarrage de l’ordinateur, mais également de gérer les niveaux d’exécution de différentes parties du système, grâce à des scripts shell placés dans le répertoire /etc/init.d. Après une courte transition par le projet upstart, une grande majorité des systèmes GNU/Linux a basculé sous Systemd (pour System Daemon), plus souple et efficace pour gérer les différents services, mais pas seulement.

Gérez vos gros volumes de données avec Elasticsearch

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Elasticsearch est un SGBD NoSQL qui gagne en popularité ces dernières années de par sa flexibilité et sa gestion facile. Il intègre la notion de cluster qui permet de décentraliser une base de données afin de rendre les requêtes à celle-ci plus rapides, tout en assurant une sécurité plus qu’acceptable. Dans cet article, nous allons gérer une base de données Elasticsearch en nous focalisant principalement sur la manipulation des données. Nous supposerons que vous disposez déjà d’un cluster installé disposant bien évidemment d’un nœud master, comme vu précédemment [1].

Retour sur une stratégie de migration à grande échelle : l’exemple de la Gendarmerie Nationale

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Le lieutenant-colonel Stéphane Dumond, chef de bureau IT au sein du Service des Technologies et des Systèmes d’Information de la Sécurité Intérieure a accepté de revenir avec nous sur les enjeux de la migration à grande échelle réalisée par la Gendarmerie Nationale. Vous découvrirez dans ces lignes son retour d’expérience sur le sujet, de la stratégie suivie, aux objectifs visés en passant par les difficultés rencontrées et les bénéfices constatés à court et long terme.

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.