Gérer efficacement votre réseau avec phpIPAM

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
87
Mois de parution
janvier 2015
Domaines


Résumé
Vous avez de plus en plus d'hôtes sur vos différents réseaux, et votre pauvre fichier texte commence à devenir ingérable pour recenser l'adressage IP, et le maintenir avec vos collègues de travail. Vous êtes à la recherche d'une solution qui vous permette facilement de gérer tout ceci, et d'avoir une vue d'ensemble de vos différents sous-réseaux.

1. Présentation

phpIPAM [1] répond complètement à cette problématique. C'est une solution de gestion d'adresses IP (IPAM), qui possède les fonctionnalités suivantes :

- Gestion des sous-réseaux,

- Gestion de sections pour regrouper des sous-réseaux,

- Gestion de sous-réseaux imbriqués,

- Support IPv4 et IPv6,

- Gestion des utilisateurs, des groupes et des permissions,

- Authentification locale, LDAP ou Active Directory,

- Importation / exportation XLS / CSV.

Et bien d'autres encore. Comparé à ses concurrents, l'intérêt également de phpIPAM est son interface, très léchée, écrite avec BootStrap3, qui le rend très séduisant, et permet de présenter statistiques et rapports de manière agréable.

2. Installation

phpIPAM est une application PHP/ MySQL. Pour l'installer, on commence par les prérequis habituels pour ce type de solution, à savoir un serveur web et un serveur MySQL, ici sous Debian :

$ sudo apt-get install -y apache2...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Netcat, l’histoire d’un couteau suisse pour le réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Lier le monde de l’administration système et celui du réseau n’est pas chose aisée, ni donné à tout le monde. De nombreux outils présents issus du monde de l’open source essaient désespérément d’y trouver une place. L’un d’entre eux a par ailleurs une longueur d’avance. Permettant de jouer avec la création de socket sur la couche transport du modèle OSI, Netcat rayonne dans le monde underground depuis déjà de nombreuses années. Rien de tel qu’une petite histoire pour parler de ce programme légendaire...

Passez à nftables, le « nouveau » firewall de Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le firewall est un élément important pour sécuriser un réseau. Il est prouvé que la sécurité par l’obscurantisme ne fonctionne pas. Ce n’est donc pas une bonne idée d’utiliser une boîte noire en priant pour que tout se passe bien. Un bon firewall est donc installé sur un système d’exploitation libre. Linux fait évoluer le sien d’iptables vers nftables. Nous montrons dans cet article comment débuter avec la nouvelle mouture.

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.

Définissez l'architecture de vos serveurs et installez-les

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous réfléchirons aux besoins de sécurité auxquels nos serveurs devront répondre. Il sera d’ailleurs plus question d’architecture que de serveur personnel. Pourquoi cela ? Car nos besoins vont à coup sûr évoluer dans le temps. L’approche la plus pérenne sera donc de mener une réflexion basée sur des services et non sur un serveur unique. Nous allons aussi nous attacher à assurer la résilience de nos services de base. Nos choix d’architecture auront pour objectif de pouvoir mieux détecter, contrer et éventuellement réparer les dommages causés par une attaque informatique. Nous pourrons par exemple restaurer nos services si un attaquant réussissait à prendre le contrôle du serveur. Notre plan de bataille commencera par la définition des grandes lignes de notre infrastructure, puis par la sélection de nos fournisseurs. Nous déploierons ensuite le serveur avec un premier palier de sécurisation système.