Python 3 : travailler avec des séquences

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
77
Mois de parution
mai 2013
Domaines


Résumé
Cet article est dédié aux débutants qui n’ont encore jamais développé, qui aimeraient s’y mettre mais se demandent par où commencer ; il fait partie d’une série dont l’idée est de se donner les moyens de parvenir à un résultat concret rapidement, à partir du minimum et en apprenant de nouvelles notions très progressivement. Dans cette optique, l'article suivant traite des collections de données, à l'aide du langage de programmation Python.

1. Les bases

Python 3 permet d’utiliser une console pour écrire du code de manière interactive et ainsi faire des tests. Rappelons la manière de démarrer cette console :

$ python3

1.1 Types de collections

Les séquences permettent de regrouper des données, les unes après les autres au sein d'un même conteneur. On dispose de plusieurs types de séquences en Python 3 :

- Les listes permettent d’avoir une séquence ordonnée d’objets (ce qui est important est l'ordre entre les objets entre eux) :

>>> liste = [4, 2]

- Les n-uplets sont une séquence ordonnée non modifiable d'éléments. Ils permettent de représenter des objets dont la position a une signification. Par exemple, pour représenter un point dans un plan, on pourra utiliser (x, y), x représentant l’abscisse et y l’ordonnée (ce n'est plus l'ordre des objets entre eux qui compte, mais vraiment cette notion de position) :

>>> point = (4, 2)

- Les ensembles permettent de gérer des objets uniques et de bénéficier...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

C’est l’histoire d’un make…

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

L’outil make permet de fabriquer des fichiers selon des règles de production décrites dans une syntaxe très simple. Dans cet article, nous allons explorer les grands principes de l’écriture de ces règles et pour ceux qui ne sont pas encore familiers de cet outil, vous faire regretter d’avoir attendu si longtemps pour le connaître…

Un alter ego d’Eliza en Java faisant du calcul symbolique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

ELIZA a été l’un des premiers programmes (chatbot) à avoir tenté de communiquer en langage naturel. Cet article est une tentative de démystification du comportement du programme. L’interprétation d’ELIZA présentée ici est une implémentation en français qui intègre la possibilité d’effectuer des calculs de dérivées en calcul symbolique.

Programmation avec le 6502 : vers des jeux plus évolués

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Nous savons à présent comment exploiter les capacités du 6502 et du PPU de la NES afin de faire des jeux, comme le Pac-Man présenté lors du dernier article. J'espère d'ailleurs que certains d'entre vous ont essayé, et sont parvenus à améliorer ce programme, disponible sur le GitHub du magazine. Aujourd'hui, nous allons voir que les cartouches de jeux elles-mêmes peuvent renfermer des trésors d'ingéniosité électronique, permettant d'augmenter les capacités de base de la console.

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.