Typologie des langages

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
73
Mois de parution
septembre 2012
Domaines


Résumé

Débuter en programmation n’est jamais chose évidente. Lorsque l’on suit une formation ou un apprentissage, on pourrait se dire qu’il n’y a qu’à se laisser guider, mais rien n’est plus faux, car on apprend plus de choses en mettant ses mains dans le cambouis. Lorsque l’on souhaite apprendre par soi-même, il faut mettre le pied à l’étrier et commencer quelque part... Habituellement, les cursus scolaires commencent par ce qui est proche de la machine, le bas niveau, puis le haut niveau. Nous vous proposons de faire l’inverse : faire entrer le débutant le plus rapidement possible dans le concret à l’aide d’un langage de haut niveau et redescendre à bas niveau. Avant d’entrer dans le dur, cet article va dresser un premier état des lieux des langages de programmation existants.


1. Approche des langages de programmation par leur historique

1.2 Historique linéaire

On peut aborder l’historique des langages de programmation sous plusieurs angles. Le premier est celui purement chronologique. On peut commencer par aborder le langage A-0 en 1952, pour terminer par le langage Go en 2009, en mettant au jour six étapes qui sont :

-Les premiers pas (années 50) :

 -A-0, Fortran (1954, succès industriel), Algol (1958, succès universitaire), tous impératifs ;

 -Lisp (1959, impératif et fonctionnel, gestion automatique de la mémoire) ;

 -Cobol (1960, adapté aux cartes perforées, obsolète depuis qu’elles n’existent plus) ;

-Les premiers tournants (début des années 60) :

 -Simula (1962, introduit le concept de classe) ;

 -CPL (1963, introduit le O-code et la compilation en deux parties) ;

-La consolidation (fin des années 60 et début des années 70) ;

 -BCPL (1967), puis B (1969) et enfin, C (1972, la référence...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Créez des présentations animées avec Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
113
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Expliquer des faits scientifiques (des formules mathématiques, des phénomènes de physique, etc.) ou du code n’est pas toujours simple. Le recours à des animations peut apporter beaucoup plus de clarté et faciliter la compréhension de votre auditoire. Et ce n’est pas si compliqué à créer...

Traitement de tâches de fond en Ruby

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
246
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Beaucoup de projets web utilisent des frameworks qui font grand usage de Redis pour gérer les tâches de fond. Pourtant RabbitMQ ou Kafka sont des options qui peuvent donner un regard tout à fait différent sur l’application en elle-même. Tour d’horizon des trois approches.

Découvrez la programmation différentiable

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
246
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

La programmation différentiable est une nouvelle façon de penser la programmation. Le principe consiste à considérer tout un programme comme une fonction qu’on puisse différentier, et donc optimiser. Nous allons construire dans cet article les outils de base pour ce faire, et présenter la librairie JAX, qui facilite la tâche.

Concevoir des tableaux en LaTeX

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
113
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Il n'est pas rare de vouloir intégrer de petits tableaux dans ses documents. LaTeX permet de créer rapidement et simplement une telle représentation d'informations. Il est également possible, avec un peu d'huile de coude, de créer des tableaux très complexes ! Ce n'est pas si compliqué... à condition de savoir comment faire !