Gestion de l'écran tactile sur Asus Eee PC T91MT avec Ubuntu

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
64
Mois de parution
mars 2011


Résumé
Les constructeurs ont encore pas mal de chemin à faire pour proposer des bijoux technologiques livrables avec autre chose que Windows... Déjà à l'époque des premiers Eee PC (tout de même prévus pour Linux au départ), je n'avais pu obtenir mon 901 qu'avec Windows (il a tenu 10 minutes) [1]. Cette nouvelle version T91MT propose un écran tactile multipoint (« multitouch »). Nativement non reconnue (même sous Ubuntu 10.10), la partie tactile de l'écran peut néanmoins être utilisée rapidement en monopoint. Je ne suis pas trop convaincu par ces tablettes/PC tactiles, du moins dans mon usage professionnel, mais peut-être que certains d'entre vous ne peuvent déjà plus s'en passer et cuisinent avec (j'vois même plus la recette avec toutes ces traces de jaunes d'œufs ;-)).

1. Tactile, bi-tactile et multi-tactile

Un écran tactile est la combinaison d'un écran et d'un organe de pointage qui permet de réduire le nombre de périphériques dans certains cas [2]. Au départ, il ne gérait qu'un seul point de contact (comme une souris), mais avec l'évolution, il est devenu « multitouch ». C'est-à-dire que la surface tactile reconnaît des points de contact simultanés multiples : deux le plus souvent et multiples pour les derniers matériels.

En 2006, Jeff Han présente un écran tactile révolutionnaire [3]. Effectivement, la démonstration à la « Minority Report » est bluffante, mais la technologie est masquée, et pour cause, elle coûtait encore aux environs de 100 000 € en 2008. Ces écrans commercialisés par sa société Perspective Pixel sont utilisés par CNN, par exemple [4]. Cependant, il estime que l'on a à peine effleuré les capacités des interfaces tactiles et que la manière dont elles sont mises en œuvre n'en font que de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite